Innovation numérique disruptive – des solutions intelligentes
Articles

Innovation numérique disruptive – des solutions intelligentes

La numérisation joue un rôle important dans un nombre croissant de domaines. Elle transforme les marchés et en fait émerger des nouveaux, ce qui procure de nombreuses opportunités aux entreprises et investisseurs, mais génère simultanément des défis.

La numérisation croissante non seulement transforme radicalement la façon dont les gens communiquent et interagissent, mais elle aura également une incidence sur la plupart des procédés de production. De ce fait, de nouvelles opportunités commerciales émergent tandis que les marchés traditionnels sont confrontés à des défis dans presque tous les secteurs, tout au long de la chaîne de création de valeur.

La numérisation devrait être profitable aux entreprises qui utilisent ses capacités d’innovation pour changer les modèles commerciaux actuels ou en établir d’entièrement nouveaux. Credit Suisse Research a identifié trois grandes catégories de bénéficiaires:

  1. les exploitants de plates-formes Internet qui sont déjà bien établis, 
  2. les sociétés de services informatiques essentiels, notamment en matière de cybersécurité, et 
  3. les innovateurs non TI qui élaborent de nouveaux modèles d’activités ou transforment les modèles existants grâce à l’innovation numérique.

Les exploitants de plates-formes Internet en pole position

Un certain nombre d’exploitants de plates-formes Internet seront les grands bénéficiaires de l’avenir numérique. Ils tireront profit de solides tendances fondamentales à long terme, qui devraient stimuler leur croissance au cours des cinq prochaines années au moins. Aujourd’hui, plus de 45% de la population mondiale est connectée à Internet, et ce chiffre devrait atteindre près de 55% en 2020. Parallèlement, le temps moyen passé en ligne ne cesse d’augmenter, un nombre croissant de transactions s’effectuant via ce canal.

La deuxième grande source de croissance des exploitants de plates-formes Internet est leur potentiel d’innovation disruptive. Des leaders tels que Apple, Amazon, Facebook, Alphabet (Tencent et Alibaba en Asie) redéfinissent l’expérience et les attentes des utilisateurs.

En Europe, Zalando, la principale plate-forme de mode, n’a cessé de repousser les limites de la vente au détail. Ainsi, l’entreprise a pris des parts de marché aux détaillants traditionnels, tout comme d’autres cyberentreprises, qui s’accaparent de plus en plus les chaînes de création de valeur de secteurs non TI. Jusqu’ici, cette évolution a été particulièrement visible dans les médias, le commerce de détail, l’édition, la publicité et le marché des jeux, mais elle est susceptible de gagner de plus en plus d’autres secteurs comme l’automobile, la finance et la santé.

online-anteil-konsumgütermärkte-gestiegen

Nette progression de la part des ventes en ligne sur les marchés de biens de consommation

Les marchés de biens de consommation évoluent vers les services en ligne
Source: A. T. Kearny et Credit Suisse, 2016

Les sociétés de services informatiques constituent les piliers de la numérisation croissante

La croissance continue des services basés sur Internet rend nécessaire l’augmentation de la capacité de stockage des données et de la sécurité de celles-ci. D’après McAfee, une société de logiciels de sécurité informatique, la cybercriminalité coûte annuellement jusqu’à 575 milliards d’USD à l’économie mondiale.

Par conséquent, il faut s’attendre à ce que la cybersécurité reste l’un des domaines de dépenses informatiques les plus importants étant donné que les sources et l’impressionnant volume des menaces numériques ne cessent d’augmenter. Cette situation devrait stimuler la demande de logiciels de sécurité élaborés par des entreprises comme Palo Alto, qui fournissent des pare-feu de nouvelle génération.

En outre, des innovations telles que l’Internet des objets1 (IdO) exigent la mise en place de plates-formes sécurisées, qui permettent la monétisation de la consommation liée à l’IdO. SAP et le fabricant de semi-conducteurs ams comptent parmi les leaders dans ce domaine.

Exploitation du numérique par les acteurs non TI

Prenons l’exemple de John Deere. Considérée comme l’un des plus grands fabricants de tracteurs du monde, cette société s’est longtemps concentrée exclusivement sur le matériel. Aujourd’hui, ses véhicules sont équipés de capteurs et de dispositifs de connectivité qui fournissent aux agriculteurs des services tels que l’analyse des sols, des informations météorologiques en temps réel ainsi qu’une surveillance du fonctionnement du moteur de façon à prévenir les pannes. Ainsi, John Deere se tient quotidiennement aux côtés des utilisateurs, leur procurant de précieux outils pour augmenter leurs rendements et optimiser leurs ressources.

En dehors des acteurs industriels tels que John Deere et GE, Credit Suisse Research estime que les fabricants de robots et de systèmes d’automatisation pour les soins de santé figurent parmi les principaux bénéficiaires de la numérisation. Un autre secteur à surveiller est celui des biens de consommation cycliques avec des entreprises comme Sony et IMAX, qui exploitent l’essor du marché de la réalité virtuelle2 et de la réalité augmentée3.

Réalité virtuelle et augmentée: prochaine grande tendance?
Avec l’émergence de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, les jeux et les films entrent dans une nouvelle ère. L’été dernier par exemple, le jeu Pokémon Go a attiré dans les rues une multitude de passionnés qui, seuls ou en groupe, ont cherché à capturer des Pokémons en vadrouille. Le succès phénoménal de ce jeu, auquel ont participé jusqu’à 45 millions de personnes lors de son pic de popularité, laisse entrevoir le potentiel de croissance. Vous trouverez plus d’informations sur ce thème ici.

Internet des objets, réalité virtuelle et réalité augmentée

1) L’Internet des objets (Internet of Things)

L’Internet des Objets (IdO) est l’interconnexion d’objets physiques (machines, équipements, véhicules, bâtiments). Ces objets sont équipés de dispositifs électroniques, de logiciels, de capteurs et de connectivité réseau, qui leur permettent de collecter, d’échanger et d’analyser des données.

2) Réalité virtuelle

La réalité virtuelle est une simulation artificielle générée par ordinateur ou la reproduction d’un environnement ou d’une situation de la vie réelle. Elle plonge l’utilisateur dans un monde virtuel. 

3) Réalité augmentée

La réalité augmentée est une technologie qui superpose des améliorations générées par ordinateur sur une réalité existante pour rendre celle-ci plus pertinente grâce aux possibilités d’interaction.