perspectives-2018-ces-moteurs-influencent-les-marchés financiers
Articles

Ces six moteurs vont influencer les marchés en 2018.

Quels facteurs influenceront les marchés financiers en 2018? Les perspectives de placement du Credit Suisse traitent des six principaux moteurs qui devraient générer des rendements solides mais modérés.

1. Augmentation des dépenses d’investissement

En 2009, les investissements s’étaient effondrés, les entreprises rognant sur les dépenses et les programmes de développement. Ils ne se sont ensuite redressés que très lentement. Les dépenses d’investissement devraient cependant s’accélérer en 2018, dans un contexte de confiance accrue, de bénéfices élevés et de contraintes de capacités. Ce devrait notamment être le cas dans les secteurs de l’industrie, des technologies de l’information, du transport et du stockage, et des services aux collectivités.

Or, la hausse des investissements dope la croissance économique globale tout en limitant les pressions inflationnistes du fait des gains de productivité. Il s’agit là d’une configuration particulièrement favorable aux actifs risqués. En savoir plus.

2. Fin des achats de titres par les banques centrales

Alors que la croissance économique se poursuit et que les taux d’utilisation des capacités de production augentent, les politiques monétaires extrêmement accommodantes menées par les banques centrales sont de plus en plus remises en cause. La Réserve fédérale américaine a déjà commencé à réduire son bilan, tandis que la Banque centrale européenne devrait progressivement diminuer ses rachats d’actifs en 2018.

Dès lors qu’elle intervient parallèlement à une amélioration de la croissance, une réduction des liquidités n’est pas forcément une mauvaise nouvelle pour les marchés. L’abandon progressif des programmes d’assouplissement quantitatif risque néanmoins de créer des poches de volatilité importantes tant sur les marchés des changes que sur ceux des actions. Toutefois, nous pensons que les banques centrales agiront avec prudence, et que les marchés financiers continueront donc de bénéficier d’un contexte favorable en 2018. En savoir plus.

achats-de-titres-par-les-banques-centrales

Vers la fin des achats d’actifs par les grandes banques centrales en 2018

Rachats d’actifs nets des grandes banques centrales, en mrd d’USD par mois (moyennes mobiles sur 3 mois)
Sources: Bloomberg, Credit Suisse (y compris pour les prévisions)
Dernier point des données: octobre 2017 (prévisions au-delà)

3. Regain d’activité sur le marché des fusions et acquisitions

L’activité internationale de fusions et acquisitions devrait connaître un regain de dynamisme en 2018, sur fond de robustesse de l’économie mondiale, de niveau historiquement élevé des liquidités aux mains des entreprises, de coûts de financement toujours bas et d’éventuels allègements fiscaux sur les bénéfices rapatriés vers les États-Unis. La volonté de faire émerger des champions régionaux en Europe devrait également doper l’activité de fusions et acquisitions.

Sur le plan sectoriel, c’est le secteur de la santé où l’activité de fusions et acquisitions devrait être la plus dynamique au niveau mondial. Dans le secteur financier, les pressions accrues en faveur d’une consolidation pourraient aussi se traduire par des fusions, en particulier en Europe où le secteur est fragmenté. En savoir plus.

4. Évolution en Chine

L’endettement élevé des entreprises chinoises, fruit d’une décennie d’expansion exceptionnelle du crédit, devrait rester une source de préoccupation en 2018. Tout retournement de la croissance chinoise ferait en effet peser une menace sérieuse sur l’économie et les marchés à travers le monde. L’orientation de la politique chinoise vers une stabilisation et une limitation du crédit est encourageante, mais ne va pas sans risque pour les prix des actifs, l’économie et le yuan.

Certes, un mouvement de panique provoqué par un ralentissement de la croissance chinoise, semblable à celui observé en 2016, ne peut être totalement exclu, mais le scénario de base que nous retenons est plutôt celui d’un processus d’ajustement progressif accompagné d’une devise stable. En savoir plus.

croissance-du-crédit-en-chine

L’important écart entre la croissance du crédit et celle du PIB a diminué

Chine: écart entre le taux de croissance du crédit et celui du PIB, en points de pourcentage
Sources: Datastream, Credit Suisse
Dernier point des données: 3T 2017 (estimation pour le PIB)

5. Complaisance des investisseurs

Lorsque la hausse des marchés d’actions est particulièrement durable comme ce fut le cas ces dernières années, les investisseurs ont tendance à adopter un comportement grégaire. Cela se traduit souvent par un développement de l’investissement passif et une perception émoussée des risques, une attitude complaisante qui finit par une correction du marché.

Les investisseurs font-ils actuellement preuve d’une complaisance excessive? Malgré la hausse exceptionnelle des marchés, les enquêtes sur le sentiment des investisseurs révèlent que le consensus reste plutôt prudent sur les actions, avec une majorité étonnamment large d’opinions neutres. Le meilleur moment pour acheter des actions est sans doute celui où les autres investisseurs font preuve de frilosité, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faille vendre dès que le marché devient plus confiant. En savoir plus.

6. L’influence des millennials

Les millennials, qui constituent l’une des générations les plus importantes de l’histoire, arrivent à l’âge d’être des consommateurs, des investisseurs et des créateurs de tendance à part entière. L’avènement de cette génération, pour qui des sujets comme le développement durable, les énergies propres et l’investissement à impact social et environnemental sont essentiels, s’accompagne de nouvelles opportunités d’investissement.

Ainsi, pour 2018, les énergies renouvelables, dont le solaire, l’éolien et les systèmes de stockage de l’énergie, nous semblent offrir de belles perspectives. À l’inverse, la préférence des millennials pour les achats en ligne devraient se traduire par des difficultés accrues pour le secteur traditionnel du commerce de détail. En savoir plus.