Prévoyance individuelle
Articles

Nouvelle étude: La prévoyance individuelle toujours plus importante

Les 1er et 2e piliers subissent une certaine pression financière. D’où l’importance de la prévoyance individuelle, le 3e pilier. Le comportement d’épargne des Suisses dans le pilier 3a dépend de leur âge, de leur sexe, mais aussi de leur lieu de domicile. Pourtant, ils pourraient tous en profiter. C’est ce que montrent les économistes du Credit Suisse dans leur nouvelle étude.

Les évolutions économiques et démographiques mettent le système de prévoyance suisse sous pression. En conséquence, les caisses de pension réduisent leurs prestations. Les futurs retraités doivent s’attendre à une diminution des rentes des deux premiers piliers. Les formes de travail flexibles peuvent conduire à des lacunes de prévoyance et peser ainsi sur les rentes. Il est donc d’autant plus crucial d’initier à temps la prévoyance individuelle facultative. Le 3e pilier permet de conserver le niveau de vie habituel à la retraite.

Un peuple d’épargnants

Fin 2016, les Suisses avaient épargné plus de 113 milliards de francs dans le pilier 3a, ce qui représente ainsi plus de 10% de toutes les contributions aux trois piliers. Plus de la moitié de tous les actifs effectuent des versements réguliers dans le pilier 3a. Mais les femmes, les actifs de moins de 35 ans, les étrangers ainsi que les Romands et les Tessinois sont moins représentés. Les Suisses n’investissent encore qu’environ un cinquième du total dans la prévoyance-titres – bien que celle-ci offre le plus grand potentiel de rendement.

Le pilier 3a en chiffres

113

Mrd de CHF en 2016

23

Investis dans la prévoyance-titres

Commencer tôt les versements s’avère payant

Le plus tôt est le mieux – cela vaut particulièrement pour le pilier 3a. Les versements permettent d’économiser des impôts chaque année. Lorsque l’on retire le capital, celui-ci n’est imposé qu’à un taux réduit. Et l’on économise encore plus en échelonnant les retraits de capital sur plusieurs années. Les solutions en titres augmentent encore les chances de rendement. Plus l’horizon de placement est long, plus une quote-part d’actions élevée est intéressante.

En résumé, une épargne précoce permet d’atteindre un capital final plus élevé pour un même taux et des versements globalement identiques: cela vaut la peine d’épargner à long terme, même avec de petits montants.

Effets de l’épargne individuels

L’ampleur des économies d’impôts varie d’une région à l’autre. La nouvelle étude du Credit Suisse met en lumière le détail des écarts régionaux en termes de charge fiscale. Différents scénarios montrent comment la fortune évolue en fonction du niveau des taux, du rendement et du comportement en matière de versements.