Investir en septembre: une surpondération des actions serait prématurée
Articles

Investir en septembre: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l'évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. La reprise économique se poursuit. Dans le même temps, les banques centrales maintiennent leur politique monétaire accommodante. Malgré le variant Delta du COVID-19, les actions devraient donc rester la classe d’actifs la plus attrayante. Néanmoins, les investisseurs doivent se montrer prudents.

Une surpondération des actions serait prématurée

Le variant Delta a ralenti la reprise dans certains pays émergents. Dans la plupart des pays industrialisés, le redressement devrait se poursuivre grâce aux progrès réalisés dans la vaccination. En outre, il est à prévoir que la politique monétaire accommodante perdure, de sorte que les actions demeureront à moyen terme la classe d’actifs la plus attrayante. Cependant, il est encore trop tôt pour une large surpondération.

Certes, la période de surchauffe des dernières semaines semble terminée et la récente saison des rapports a été réjouissante, mais les valorisations restent élevées. C’est pourquoi nous recommandons des placements thématiques tels que les Supertrends.

Conjoncture: redressement du commerce de détail suisse

L’économie mondiale poursuit son rétablissement malgré de nombreux risques et la situation dans le secteur des services se normalise à vue d’œil grâce aux réouvertures progressives. De ce fait, la reprise de la consommation se poursuit aux États-Unis. La reprise de l’industrie persiste également, malgré des problèmes de chaîne d’approvisionnement.

En revanche, le boom dans les catégories «Bricolage/Jardinage/Accessoires automobiles» et «Loisirs» en Suisse perdure également en 2021. Très éprouvé, le segment de l’habillement et des chaussures a pu compenser une partie de l’effondrement des chiffres d’affaires de l’année dernière. Il manquait toutefois toujours quelque 16 pour cent à la fin juin pour renouer avec le niveau d’avant-crise. Cet écart devrait continuer à se combler avec le retour progressif à la normale. Il est cependant peu probable que le commerce de détail stationnaire se rétablisse complètement – trop grande est la concurrence en ligne.

Conjoncture: le recul des ventes dans le secteur de l’habillement s’atténue

Habillement: effondrement des CA en partie compensé

Évolution CA nom. corr. var. saison. du commerce de détail en glissement annuel

Source: GfK, Credit Suisse
Dernières données: *2021: prise en considération des CA jusqu’en juin

Intérêts et obligations: la BNS intervient sur le marché des changes

Les dépôts à vue des banques auprès de la BNS reflètent les interventions de cette dernière sur les marchés des changes pour affaiblir le franc suisse. Depuis le début août, ils augmentent de nouveau de plus de 1 milliard franc suisse par semaine. Le volume reste donc certes nettement plus faible qu’au nadir de la crise du coronavirus, mais ces nouvelles interventions montrent que la BNS ne tolèrera pas de rapide affermissement du franc. Et comme tout relèvement des taux directeurs augmenterait l’attractivité du franc suisse, aucun changement de cap n’est ici à attendre.

Intérêts et obligations: les dépôts à vue auprès de la BNS augmentent à nouveau

Augmentation des dépôts à vue auprès de la BNS

Variation hebdomadaire des dépôts à vue aupès de la BNS en mrd CHF

Source: BNS, Credit Suisse
Dernières données: 13.08.2021

Monnaies: Faiblesse temporaire de l’euro

L’euro a de nouveau perdu un peu de terrain face au franc suisse ces derniers mois. Cette période de faiblesse ne devrait être que temporaire. En effet, des interventions accrues de la BNS sont à prévoir en cas de trop forte appréciation du franc suisse. Il est probable que l’euro parviendra à se redresser par rapport au franc suisse d’ici la fin de l’année. La demande de monnaies refuges comme le franc suisse devrait en effet baisser dans le sillage de la reprise économique et de la normalisation générale.

Monnaies: l’euro reste faible

EUR/CHF: objectif à douze mois de 1.12

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernières données: 16.08.2021

Actions: Actions soutenues par le rebond des bénéfices

Les actions ont poursuivi leur hausse et atteint de nouveaux records dans de nombreuses régions – évolution soutenue par la forte croissance des bénéfices et les conditions de financement avantageuses. Les bénéfices des entreprises ont d’ores et déjà renoué avec leur niveau d’avant la pandémie et les bénéfices par action atteignent de nouveaux sommets. Compte tenu de la forte augmentation des bénéfices, les valorisations et le ratio cours/bénéfice ont diminué malgré la hausse des cours. Cette tendance positive devrait se maintenir au deuxième semestre.

Actions: retour au niveau d’avant la crise

Bénéfice par action supérieur au niveau d’avant-crise

Source: Refinitiv, Credit Suisse
Dernières données: août 2021

Matières premières: le négoce des matières premières témoigne d’une certaine nervosité 

Les prix des matières premières restent volatils. Le marché du pétrole devrait profiter d’un nouveau compromis de l’OPEP, bien que de nouvelles inquiétudes quant à une baisse de la demande soient apparues. Les métaux précieux dépendent beaucoup de la Fed et de l’éventuelle annonce d’une politique monétaire moins accommodante (tapering). Les métaux industriels semblent traverser une phase de consolidation et les prix agraires sont pour l’heure particulièrement volatils du fait des conditions météorologiques extrêmes.

Matières premières: des prix actuellement volatils

Volatilité des prix des matières premières

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernières données: 13.08.2021

Immobilier: forte demande et offre pénurique pour la propriété du logement

La pandémie de COVID-19 a ravivé l’intérêt pour le logement en propriété. L’offre demeurant limitée, la dynamique des prix s’est accélérée au cours des derniers trimestres. Depuis le début de l’année, les prix des maisons individuelles ont augmenté de 6,3 pour cent et ceux des appartements de 6,8 pour cent. Ce sont sans doute les exigences réglementaires strictes en matière de financement qui ont empêché une progression encore plus marquée des prix.

Immobilier: accélération de la hausse du prix des logements en propriété

Accélération de la hausse du logement en propriété

Évolution des prix segment intermédiaire; lignes pointillées: moyenne 2000-2020

Source: Wüest Partner, Credit Suisse
Dernières données: T2 2021

Vous avez des questions sur ce thème ?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003