Investir en octobre: nos estimations en bref
Articles

Investir en octobre: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l'évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. La pandémie de COVID-19 va certes nous donner encore longtemps du fil à retordre. Mais la reprise économique est en cours. Soutenues par une solide croissance des bénéfices et des conditions de financement avantageuses, les actions continuent de progresser. Les actions japonaises notamment sont actuellement particulièrement intéressantes pour les investisseurs.

Poursuite du rebond: rester investi dans les actions

Les données économiques ont été de plus en plus décevantes ces dernières semaines et certains indicateurs semblent même signaler la fin du rebond. Ces inquiétudes semblent prématurées. La production industrielle mondiale devrait bientôt se redresser et les conditions financières demeurent favorables, ce qui dopera l’évolution économique. C’est pourquoi le Credit Suisse maintient son allocation en actions neutre et conserve l’orientation cyclique du portefeuille. Les experts sous-pondèrent les emprunts d’État et continuent de miser sur les marchés qui profitent du rebond. Ils ont par conséquent récemment inclus le Japon dans la liste des régions préférées.

Conjoncture: l’économie américaine se situe de nouveau au-dessus du niveau d’avant-crise

En comparaison internationale, l’économie suisse a bien surmonté la crise: au 2e trimestre 2021, seuls les États-Unis, où la croissance a été massivement dopée par les dépenses publiques, et la Suède, dont les mesures de lutte contre le coronavirus étaient généralement moins strictes, affichaient une performance économique supérieure à notre pays par rapport au niveau d’avant-crise.

Grâce aux progrès de la vaccination et à l’adaptabilité des entreprises, la reprise devrait pour l’instant se poursuivre dans de larges pans de l’économie, d’autant plus que la situation s’améliore sur le marché de l’emploi – ce qui soutient le climat de consommation. Le taux de chômage devrait baisser progressivement et atteindre 2,5% vers la fin de l’année prochaine. En outre, le recours au chômage partiel diminue. Les restrictions ponctuelles et difficultés d’approvisionnement freinent toutefois la dynamique.

Conjoncture: la Suisse gère bien la crise économique

La Suisse surmonte relativement bien la crise économique

Source: Datastream, Credit Suisse
Dernières données: T2 2021

Intérêts et obligations: les banques centrales freinent le rythme des achats d’emprunts

Avec la reprise économique, les banques centrales amorcent une lente normalisation de leur politique monétaire. Les banques centrales du Japon et d’Angleterre ont déjà réduit leurs achats de titres, tandis que la Banque centrale européenne (BCE) leur emboîtera le pas dès octobre. La Réserve fédérale américaine (Fed) devrait quant à elle initier de telles mesures à compter de décembre. Le ralentissement des achats obligataires ne présage cependant pas de prochains relèvements de taux. En Europe notamment, et donc aussi en Suisse, les taux directeurs resteront bas sur une période prolongée.

Intérêts et obligations: les banques centrales réduisent leurs achats de titres

Les banques centrales réduisent leurs achats de titres

Source: Credit Suisse
Dernières données: T2 2021
À compter du T3 2021 : prévisions

Monnaies: tendance à l’appréciation de l’euro

L’euro s’est de nouveau légèrement apprécié vis-à-vis du franc suisse ces dernières semaines, après avoir temporairement cédé du terrain jusqu’à la mi-août. Pour les mois à venir, une nouvelle légère appréciation de l’euro et un cours euro/franc suisse de 1.10 sont attendus d’ici la fin de l’année. La demande de monnaies refuges comme le franc suisse devrait reculer dans le sillage de la reprise économique mondiale et de la normalisation générale – évolution dont l’euro devrait bénéficier.

Monnaies: le taux de change euro/franc suisse a de nouveau atteint le creux de la vague

Nouveau plancher atteint pour le cours de change euro/franc suisse

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernières données: 13.09.2021

Actions: du potentiel parmi les actions japonaises

Les actions japonaises ont pâti des inquiétudes liées au CO- VID-19 et des incertitudes politiques, d’où leurs performances à la traîne depuis le début de l’année. À présent, les perspectives économiques s’améliorent et la politique ne devrait plus freiner la reprise: le marché a positivement accueilli l’annonce du premier Ministre Yoshihide Suga, selon laquelle il renonçait à se représenter à la présidence du parti. Le marché nippon affiche en outre une valorisation attrayante et offre ainsi un potentiel de diversification intéressant.

Actions: les bénéfices des entreprises augmentent au Japon

Hausse des bénéfices des entreprises au Japon

Source: Refinitiv Datastream, Credit Suisse
Dernières données: 10.09.2021

Matières premières: les marchés évoluent de manière hétérogène

Différents facteurs influent actuellement sur l’évolution des matières premières. Les maigres stocks mondiaux sont source de nervosité accrue et d’incertitudes quant à l’approvisionnement hivernal sur les marchés du gaz. La saison des ouragans aux États-Unis entraîne de fortes variations de prix sur les marchés du pétrole, qui devraient s’apaiser ultérieurement cet automne. Les métaux industriels réagissent aux interruptions de production, tandis que l’or demeure étroitement corrélé aux taux US et à la dynamique du dollar américain. Une certaine prudence est donc de mise.

Matières premières: évolution en dents de scie

Matières premières: évolution en dents de scie

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernières données: 10.09.2021

Immobilier: le taux de logements vacants baisse pour la première fois depuis 2009

Après de longues années de hausse, stimulée par une forte activité de construction de logements locatifs, le taux de logements vacants a de nouveau baissé de 1,72% à 1,54% au 1er juin 2021, pour la première fois depuis douze ans. Ce recul concerne les logements en propriété avec un taux de logements vacants de 0,48 % et les logements locatifs avec 2,49%. Par ailleurs, la pandémie a certes modifié la structure de la demande, par exemple en faveur de logements plus spacieux, mais ne l’a pas réduite.

Immobilier: le taux de logements vacants baisse

Retournement de tendance dans les logements vacants sur le marché du logement

Au 1er juin
Source: Office fédéral de la statistique, Credit Suisse
Dernières données: 01.06.2021

Vous avez des questions sur ce thème ?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003