investir-en-novembre-les-perspectives-restent-positives
Articles

Investir en novmebre: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l'évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. Malgré les turbulences, les perspectives de l'économie mondiale restent positives. Les actions des marchés émergents semblent sous-évaluées.

Les corrections sont source d’opportunités

Les marchés d’actions ont réagi excessivement aux incertitudes sur les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine et à la récente hausse des taux. Notre évaluation des perspectives de croissance économique et bénéficiaire reste en conséquence positive. Nous avons relevé les emprunts d’État à neutre suite à l’augmentation des taux. Les Real-Estate-Investment-Trusts (REIT) mondiaux nous paraissent en revanche toujours vulnérables.

Nous privilégions les actions des pays émergents, clairement sousévaluées. Outre les TI, nous avons une opinion positive sur le secteur reclassé des communications, qui intègre désormais les médias sociaux.

Conjoncture: Le solide marché du travail suisse dope la consommation

La croissance reste solide dans les pays industrialisés. L’embellie sur le marché du travail dans la zone euro et aux États-Unis soutient le climat de consommation. La dynamique s’est cependant ralentie dans plusieurs pays émergents suite à la diminution de la liquidité du dollar des États-Unis.

Sur fond de léger tassement du boom des exportations, le marché du travail suisse continue de s’améliorer. Le taux de chômage recule depuis plus de deux ans et s’établit aujourd’hui au niveau des précédentes phases d’essor. L’emploi progresse non seulement dans les branches parapubliques, mais aussi dans le secteur privé. Cette situation favorable devrait soutenir la consommation privée.

les-marchés-financiers-soutiennent-la-consommation-privée

Forte croissance de l’emploi dans le secteur privé suisse

Source: Office fédéral de la statistique, Credit Suisse

Intérêts: politique monétaire européenne ultra-accommodante jusqu’à l’automne 2019

Bien que la zone euro et la Suisse enregistrent une croissance supérieure à leur potentiel, la BCE et la BNS maintiendront dans l’immédiat leurs taux négatifs, en raison surtout des incertitudes quant à la politique commerciale et européenne.

De notre avis, les deux banques centrales n’opéreront pas de relèvement de taux avant l’automne 2019. La stabilité des prix ne semble menacée ni en Suisse ni dans la zone euro. La BNS veut éviter toute appréciation du franc suisse consécutive à une hausse de taux précoce. La Réserve fédérale devrait procéder à de nouvelles augmentations de taux en décembre ainsi qu’en 2019.

differentiel-dinteret-croissant-entre-leurope-et-les-etats-unis

Différentiel d’intérêt croissant entre l’Europe et les États-Unis

Source: Datastream, Credit Suisse

Monnaies: le cours euro-franc maintien dans une fourchette étroite

Le cours euro-franc a légèrement rebondi au cours du mois passé, mais les tensions liées au budget italien ont pesé sur la monnaie unique. Le potentiel haussier de la paire euro/franc devrait rester limité tant que les discussions politiques occupent le devant de la scène.

À plus long terme, la stabilisation de la croissance dans la zone euro et la normalisation attendue de la politique de la BCE devraient cependant soutenir l’euro. Nous anticipons par conséquent un mouvement vers 1.20 pour le cours euro-franc à douze mois.

les-marchés-financiers-en-hausse-soutiennent-la-paire-de-monnaies-euro-franc

Paire soutenue par l’amélioration des données économiques

Source: Datastream, Credit Suisse

Actions: Diversification grâce aux secteurs défensifs suisses

Nous restons optimistes à l’égard du marché d’actions suisse. D’une part, nous tablons sur une dynamique bénéficiaire positive. D’autre part, nous estimons que les valeurs suisses plutôt défensives permettent une meilleure diversification que d’autres marchés si les actions mondiales devaient, contrairement à nos attentes, de nouveau fléchir.

À moyen terme, la légère dépréciation du franc suisse que nous anticipons s’inscrirait de plus en soutien des titres suisses. Les petites et moyennes capitalisations devraient aussi rebondir après les récents replis.

actions-suisses-previsions-de-benefices-relevees-en-2019

Actions suisses: prévisions de bénéfices relevées en 2019

Source: Datastream, Credit Suisse

Matières premières: Nouveau rebond attendu

Les matières premières ont rebondi ces dernières semaines. Nous décelons un potentiel haussier puisque les prix intègrent, selon nous, toujours un scénario trop pessimiste pour l’économie mondiale.

Les fondamentaux et la dynamique de la courbe des prix à terme signalent en outre une offre limitée, alors que les investisseurs sont positionnés prudemment. Les rendements de report positifs et les risques d’approvisionnement soutiennent le pétrole. Les impulsions économiques en provenance de Chine devraient profiter aux métaux industriels et les achats de couverture aux métaux précieux.

or-le-positionnement-negatif-semble-exagere

Or: le positionnement négatif semble exagéré

Source: Bloomberg, Credit Suisse

Immobilier: objets locatifs toujours prisés

Au cours des douze derniers mois, 49’000 logements ont obtenu un permis de construire, soit presque autant que sur la même période de l’année précédente. Les permis octroyés pour des maisons individuelles (-8,7 pour cent) et des appartements en propriété (-4,4 pour cent) continuent en revanche de diminuer.

Cette tendance a entraîné les prix en nette hausse. En l’absence de signes de ralentissement dans la construction de logements locatifs (+3,5 pour cent), la pression baissière devrait en revanche se maintenir sur les loyers.

production-de-longements-en-propriete-toujours-en-repli

Production de logements en propriété toujours en repli

Source: Baublatt, Credit Suisse