Investir en mai: perspectives de rendement relativement bonnes pour les actions
Articles

Investir en mai: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l'évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. Malgré l’euphorie croissante sur les marchés financiers internationaux, le Credit Suisse ne prévoit pas de changements radicaux. En conséquence, la banque maintient ses allocations d’actions à un niveau stratégique.

Allocation en actions neutre en dépit des signes d’euphorie

Les marchés des actions, notamment aux États-Unis, présentent ces derniers temps des signes de surévaluation et d’euphorie. Étant donné qu’il manque d’alternatives de placement attrayantes, d’éventuelles corrections du marché ne devraient cependant être que de courte durée. Les experts du Credit Suisse ne recommandent par conséquent aucune sous-pondération de la classe d’actifs, mais maintiennent dans un premier temps l’allocation en actions au niveau stratégique. Concernant les titres à revenu fixe, les experts ne voient guère de potentiel de rendement en dehors des obligations des marchés émergents en monnaie forte. La hausse des taux d’intérêt semble faire une pause, mais le Credit Suisse ne s’attend à aucun autre mouvement de hausse dans les mois à venir, ce qui devrait nuire notamment aux emprunts d’État.

Conjoncture: PIB suisse à son niveau d’avant-crise

Le gouvernement de Joe Biden répond à la crise du coronavirus entre autres au moyen d’impulsions budgétaires. En font partie les chèques d’un montant de 1400 USD chacun que reçoivent les ménages américains. Avec 1,9 billion d’USD, ce paquet lancé en mars/avril est de loin la mesure de relance la plus importante jamais votée. Les ménages US représentant 25 pour cent de la demande mondiale de marchandises et les chaînes d’approvisionnement et de création de valeurs traversant divers pays, cette mesure aura aussi des répercussions positives sur le reste de la planète.

La performance de l’économie helvétique a renoué avec son niveau d’avant-crise au début avril. Le pays a surmonté l’effondrement de la première vague de pandémie ainsi que la bosse de la deuxième vague. La perte de richesse subie entre temps demeure cependant énorme. Si l’on tient compte de la croissance perdue, le préjudice pour le PIB lié au coronavirus atteint presque 36 milliards de francs suisses en 2020 et environ 21 milliards de francs suisses en 2021.

Marchés financiers: l’activité économique suisse atteint le niveau d’avant-crise

Activité économique suisse au niveau d’avant-crise

Source: Secrétariat d’État à L’économie (SECO)
Dernières données: semaine 14/2021 (5 au 11 avril 2021)

Intérêts: obligations émergentes en devises fortes privilégiées

La hausse des emprunts d’État US à longue échéance marque le pas pour le moment. Dans d’autres régions comme dans la zone euro, on doit toutefois s’attendre à de nouvelles hausses des taux d’intérêt et, partant, des revirements au niveau des emprunts d’État. Le potentiel de rendement des emprunts d’entreprises est selon nous limité, puisque leur avantage de taux s’est fortement contracté récemment. Pour les obligations des marchés émergents en monnaie forte, les investisseurs peuvent continuer à attendre des opportunités de rendement attrayantes pour les emprunts d’État et les obligations d’entreprise.

Marchés financiers: la hausse des taux d’intérêt des emprunts d’État américains fait une pause

Après une hausse marquée, les taux d’intérêt font une pause

Source: Bloomberg
Dernières données: 21.04.2021

Monnaies: euro/franc suisse: potentiel haussier modéré

Le franc suisse s’est déprécié face à l’euro au 1er trimestre, les «valeurs refuges» étant moins recherchées que pendant l’année de crise 2020. La pression s’exerçant sur la BNS d’intervenir sur le marché des changes a donc diminué. Dès que la reprise économique sera plus durable en Europe, l’euro pourrait encore un peu progresser. Le potentiel d’appréciation par rapport au franc suisse devrait cependant être plutôt limité.

Marchés financiers: l’euro s’apprécie

Appréciation attendue à 1.12 de l’euro face au franc suisse

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernières données: 19.04.2021
 

Actions: cette classe d’actifs reste attrayante à moyen terme

La nette embellie des perspectives de croissance de l’économie et des bénéfices ainsi que la politique monétaire toujours accommodante soutiennent les actions. En revanche, certaines valorisations semblent désormais onéreuses et la confiance proche de l’euphorie des investisseurs ainsi que d’autres indicateurs tactiques à court terme signalent un risque accru de repli. Les perspectives de rendement à moyen et long terme des actions restent néanmoins bien meilleures que pour la plupart des actifs à revenu fixe.

Investir: la grande confiance des investisseurs semble indiquer un risque de revers

Climat d’investissement est dangereusement bon

Source: Credit Suisse, IDC
Dernières données: 19.04.2021
 

Matières premières: diversification et indexation sur l’inflation

La hausse des matières premières a marqué le pas, mais l’accélération de la production industrielle mondiale s’inscrit toujours en soutien. Les matières premières constituent une certaine forme de protection contre l’inflation et aident à diversifier les portefeuilles. Bien que les prix se soient considérablement redressés, le potentiel de rendement doit toujours être considéré comme positif. Grâce au léger recul des taux US, le prix de l’or a un peu progressé. Les risques de taux restent cependant entiers à moyen terme, ce qui parle en faveur d’une couverture partielle des positions en or.

Investir: les cours des matières premières restent au même niveau

La hausse du prix des matières premières a récemment fait une pause

Évolution des prix depuis le 01.01.2000

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernières données: 16.04.2021

Immobilier: la propriété du logement hors de portée

La hausse des prix des dernières années a mis les logements en propriété hors de portée d’un nombre croissant de ménages. Le principal défi reste ici la supportabilité financière, qui doit répondre aux exigences réglementaires en la matière. Le calcul du financement se base ici sur un taux d’intérêt à long terme de 5 pour cent, et non sur les taux actuellement très bas du marché. Dans les régions proches des centres, seule une minorité des ménages est actuellement en mesure de financer un logement en propriété.

Marchés financiers: habiter près des centres n’est plus financièrement envisageable pour la majorité

Les logements en propriété abordables proches des centres économiques sont rares

Part d’objets proposés par annonce (maisons individuelles et appartements en propriété) de quatre pièces et plus finançables pour les ménages à revenu moyen

Source: Credit Suisse, Meta-Sys, Geostat
Dernières données: T4 2020

Vous avez des questions sur ce thème?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.