Investir en mai: augmenter à nouveau ses actions
Articles

Investir en mai: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l'évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. La conjoncture s’améliore. Il est temps pour les investisseurs d’augmenter leur engagement en actions. 

Des titres US particulièrement attractifs

L’embellie des perspectives conjoncturelles mondiales a incité le Comité de placement du Credit Suisse à relever l’engagement en actions. Pour les investisseurs suisses, nous recommandons d’augmenter la part d’actions dans le portefeuille via l’achat de titres US. Leurs valorisations sont certes moins avantageuses, mais la part importante des TI combinée à des caractéristiques plutôt défensives permet de marquer des points.

Les actions émergentes devraient également être surpondérées. Nous réduisons les liquidités. Sur le front des autres classes d’actifs, nous maintenons la pondération neutre à long terme.

Conjoncture: réaccélération de l’économie mondiale

Après la phase baissière initiée à la mi-2018, les chiffres conjoncturels sont étonnamment positifs. En Chine, l’indice des directeurs d’achat (PMI) pointait au-dessus du seuil de croissance en mars. En Occident, les banques centrales soutiennent l’économie et la hausse des dépenses publiques n’est plus taboue, même en Europe. Autant de facteurs qui permettent d’espérer qu’une récession mondiale puisse être évitée.

La diminution des impulsions en provenance de l’étranger pèse toujours sur les exportations helvétiques. La dynamique de la production industrielle s’est sensiblement ralentie. La bonne situation sur le marché du travail et l’immigration en légère hausse pour la première fois en six ans devraient en revanche soutenir la consommation. En 2019, l’économie suisse devrait connaître une croissance très proche de sa moyenne des dix dernières années (+1,5 pour cent).

retour-en-zone-de-croissance-du-pmi-chinois

Retour en zone de croissance du PMI chinois

Indice des directeurs d’achat > 50 = croissance

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernier point de données: mars 2019

Obligations: la Banque nationale suisse n’augmentera pas les taux d’intérêt avant 2021

La BNS a publié deux informations importantes à la fin mars. Premièrement, l’institution table sur un renchérissement de tout juste 1,5 pour cent d’ici la fin 2021 – le risque d’inflation semble donc écarté. Deuxièmement, des données révèlent que la Banque nationale suisse a acheté des devises pour affaiblir le franc suisse en 2018.

Or, il ne faut pas s’attendre à des relèvements des taux d’intérêt tant que de tels achats sont jugés nécessaires et se poursuivent. Nous pensons par conséquent que la Banque nationale suisse va laisser son taux directeur inchangé au moins jusqu’à la fin 2020.

la-banque-nationale-suisse-a-achete-des-devises-en-2018

Banque nationale suisse: quelques achats de devises en 2018

Source: Datastream, Credit Suisse
Dernier point de données: février 2019

Monnaies: perspectives neutres pour l’euro et franc suisse

L’euro demeure sensible aux risques politiques et la politique de la BCE ne laisse guère entrevoir de fin rapide des taux négatifs. Cela dit, le rebond attendu de l’économie mondiale devrait surtout profiter aux exportations européennes et donc s’inscrire en soutien de la monnaie unique.

De son côté, le franc suisse affiche toujours une valorisation élevée et son potentiel d’appréciation reste limité. Notre pronostic actuel pour la paire euro et franc suisse est de 1.13 à trois mois et de 1.17 à un an.

euro-et-franc-suisse-soutenu-par-de-meilleurs-chiffres

Euro et franc suisse: soutenu par de meilleurs chiffres

Source: Datastream, Credit Suisse
Dernier point de données: 15.04.2019

Actions: environnement mondial porteur

Après le report de la normalisation de la politique monétaire par les principales banques centrales, les indicateurs avancés montrent les premiers signes d’une stabilisation conjoncturelle. Cette amélioration des conditions-cadres nous laisse anticiper une poursuite du rallye des actions mondiales. Nous avons de ce fait relevé les actions US, exprimant ainsi aussi notre préférence pour les entreprises des TI. Outre les TI, l’énergie et la santé, nous favorisons désormais également les exploitants miniers.

assouplissement-des-conditions-financières

Assouplissement des conditions financières

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernier point de données: 11.04.2019

Matières premières: les décisions politiques attendues accroissent la volatilité

Les matières premières sont récemment reparties à la hausse, soutenues par les signes de rebond conjoncturel, la crainte d’une baisse de la production pétrolière, ainsi que la récente décision des USA d’abroger la levée des sanctions contre l'Iran. La réaction de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole à cette décision sera tout aussi importante.

Au vu des incertitudes, nous anticipons au minimum une hausse de la volatilité. Actuellement, nous privilégions l'exposition aux matières premières au travers des actions du secteur plutôt que des engagements directs.

la-volatilite-des-prix-du-petrole-brut-devrait-augmenter

La volatilité des prix du pétrole brut devrait augmenter

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernier point de données: 15.04.2019

Immobilier soutenu par le report des hausses de taux

L’immobilier reste une catégorie de placement attractive dans le contexte de marché actuel. L’écart de rendement entre placements immobiliers directs et indirects par rapport à l’emprunt souverain suisse de référence (dix ans) atteignait toujours 3 pour cent à 4 pour cent à la fin mars 2019.

Après le report de nouveaux relèvements aux États-Unis, la fin de l’ère des taux négatifs en Suisse semble repoussée à un lointain futur, de sorte que les actions et fonds immobiliers ainsi que les placements directs vont sans doute rester très demandés.

immobilier-primes-de-rendement-toujours-elevees

Immobilier: primes de rendement toujours élevées

Source: Credit Suisse, Datastream, dernier rapport annuel des fonds immobiliers. Dernier point de données: mars 2019