Investir en juin: nos estimations en bref
Articles

Investir en juin: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l'évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. Le processus de normalisation progressive de l’économie est une bonne nouvelle. Cependant, cette évolution recèle des pièges en ce qui concerne les marchés financiers. Afin de se protéger contre la volatilité élevée, le Credit Suisse conserve dans un premier temps son allocation en actions neutre.

Prudence face à la hausse de la volatilité

Difficultés d’approvisionnement et effet de base entraînent les taux d’inflation à la hausse, d’où l’inquiétude des investisseurs quant à un durcissement anticipé de la politique monétaire. Si ces facteurs semblent temporaires et devraient être ignorés par les banques centrales, les valorisations parfois trop élevées des actions renforcent le risque de correction. Le Credit Suisse reste donc neutre dans son allocation d’actifs, afin de protéger les portefeuilles contre la hausse de la volatilité à court terme. Mais pour profiter quand même de la reprise, les emprunts d’État sont sous-pondérés, les matières premières surpondérées et la préférence est donnée aux marchés cycliques tels que l’Espagne, l’Allemagne ou le Royaume-Uni.

Conjoncture: l’industrie suisse en plein boom de reprise

La croissance mondiale s’accélère dans la plupart des pays industrialisés, la vaccination a permis d’assouplir les mesures prises contre la propagation du coronavirus, ce qui a presque automatiquement entraîné le redémarrage de la consommation. Simultanément, la production industrielle augmente, même si la situation se révèle hétérogène. Il convient en outre de faire preuve de prudence lors de l’interprétation des indicateurs qui comparent l’état actuel des choses avec celui d’il y a un an – l’effondrement enregistré à l’époque fait en sorte que les valeurs records sont rapidement atteintes.

Le redressement de l’industrie helvétique se poursuit dans le sillage du redémarrage de l’économie mondiale. La demande de marchandises augmente à une vitesse telle que des difficultés d’approvisionnement font leur apparition, qui entraînent les prix à la hausse. L’indice des directeurs d’achat (PMI) pour l’industrie pointe à un niveau historiquement élevé, tout comme les sous-indices mesurant l’évolution des prix et des délais de livraison. L’augmentation des capacités se révèle pourtant poussive, signe du scepticisme des entreprises sur la durée de ce boom.

Marchés financiers: l’indice des directeurs d’achat atteint un nouveau record

PMI industrie à un nouveau sommet

Dernières données: avril 2021
Source: procure.ch, Credit Suisse

Intérêts et obligations: une réduction des achats d’obligations n’est attendue qu’en 2022

La reprise est alimentée par les attentes d’une réduction des rachats obligataires par les banques centrales. Dans les faits, les institutions du Canada (BoC), de Grande-Bretagne (BoE) et du Japon (BoJ) ont déjà commencé. Mais l’impact à l’échelle mondiale reste minime, puisque 80 pour cent des rachats sont imputables à la Réserve Fédérale américain (Fed) et à la Banque centrale européenne (BCE). Cette dernière a même augmenté ses achats récemment, tandis que la Fed va sans doute tolérer l’inflation actuellement plus élevée. Une réduction substantielle des achats d’obligations (dite tapering) n’est attendue qu’en 2022 et une hausse des taux d’intérêt encore plus tard.

Placements: pas encore de réduction des achats d’obligations par la BCE et la Fed

Pas encore de réduction des achats d’obligations par la BCE et la Fed

Dernières données: avril 2021, ensuite prévision Credit Suisse
Source: Haber Analytics, Credit Suisse

Monnaies: peu de potentiel haussier de l’EUR face au CHF

Au cours du mois dernier, le franc suisse a regagné une partie de ses pertes du premier trimestre par rapport à l’euro. D’ici la fin de l’année, le franc suisse ne devrait afficher globalement qu’un léger repli. La demande de «valeurs refuges» devrait certes être moins forte que pendant l’année de crise 2020 et l’euro va sans doute profiter de la reprise conjoncturelle en Europe. Compte tenu de la poursuite d’une politique monétaire très accommodante de la BCE et du retour de possibles incertitudes politiques, le potentiel d’appréciation de l’euro est plutôt limité.

Marchés financiers: évolution du franc suisse

Le franc suisse devrait légèrement perdre d’ici la fin de 2021 vis-à-vis de l’euro

Dernières données: 17.05.2021
Source: Bloomberg, Credit Suisse

Actions: les entreprises dépassent les attentes

La saison des rapports pour le 2e trimestre s’est révélée convaincante et la majorité des entreprises a été en mesure de dépasser les attentes en matière de CA et de bénéfices. Nombre d’entre elles ont même revu les objectifs à la hausse. Dans l’environnement de marché actuel, certains segments de marché cycliques ainsi que ceux considérés de manière générale comme attractifs sont intéressants. En font partie les valeurs financières et le secteur des matériaux, mais également les actions espagnoles, allemandes et britanniques. Les experts du Credit Suisse voient également un potentiel supplémentaire dans les petites capitalisations ainsi que dans certaines valeurs de l’énergie.

Actions: amélioration des bénéfices des entreprises

Les bénéfices des entreprises se rétablissent

Dernières données: 10.05.2021
Source: Factset, Credit Suisse

Matière premières: la reprise se poursuit – le potentiel de rendement diminue

Les prix des matières premières ont récemment à nouveau augmenté, car l’économie demeure dans une phase de croissance fortement consommatrice de matières premières. L’engagement dans les matières premières offre toujours aux investisseurs l’avantage de la diversification et une certaine protection contre l’inflation. Dans le même temps, la forte reprise des prix réduit à terme le futur potentiel de rendement. Le prix de l’or a de nouveau grimpé grâce à la baisse des taux d’intérêt réels américains. Mais avec la hausse attendue des taux d’intérêt réels à moyen terme, le potentiel de l’or semble très limité.

Placements: l’augmentation du prix des matières premières se poursuit

Poursuite de la hausse des matières premières

Dernières données: 14.05.2021
Source: Bloomberg, Credit Suisse

Immobilier: les taux d’intérêt hypothécaires augmentent timidement

Les progrès en termes de vaccination et l’assouplissement des mesures prises contre la propagation du coronavirus vont permettre à l’économie suisse de rebondir. Nous n’attendons cependant aucun relèvement des taux par la Banque nationale suisse (BNS). La montée des attentes inflationnistes a néanmoins entraîné une sensible augmentation des taux d’intérêt des hypothèques à taux fixe à plus longue échéance depuis le début de l’année. Une nouvelle légère hausse de 5 à 20 points de base est attendue dans les douze prochains mois.

Marchés financiers: légère hausse des taux d’intérêt pour les Hypothèques fix

Légère huasses des taux des hypothèques fix

Dernières données: 17.05.2021
Source: Credit Suisse

Vous avez des questions sur ce thème ?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.