investir-en-juin-nouveau-tendance-positive-pour-les-matières-premières
Articles

Investir en juin: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l’évolution à court et à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs. Les perspectives pour la conjoncture mondiale ainsi que pour les actions - et désormais aussi pour les matières premières - sont positives. La croissance économique devrait être supérieure à la moyenne au second semestre.

Nous maintenons notre surpondération des actions mondiales et favorisons désormais également la Grande-Bretagne en plus des pays émergents. Nous recommandons les titres de l’énergie, de la finance, de la technologie et des télécommunications, mais restons prudents s’agissant de l’industrie.

Sur le segment obligataire, nous anticipons une faible performance des titres d’État et privilégions certains emprunts émergents en monnaie locale et obligations convertibles triés sur le volet. Pour terminer, nous sommes désormais optimistes s’agissant des matières premières (métaux industriels en tête).

Conjoncture: Industrie suisse proche de ses limites de capacités

La croissance mondiale s’est certes légèrement ralentie – aussi en raison de l’hiver froid qui a pesé sur l’activité économique des deux côtés de l’Atlantique –, mais les perspectives restent positives: la consommation des ménages devrait s’accroître sur fond de hausse des salaires et d’embellie sur le marché du travail, et les entreprises investissent de nouveau.

L’indice des directeurs d’achat (PMI) pour la Suisse se maintient nettement en zone de croissance et témoigne d’une solide conjoncture industrielle. L’analyse de l’enquête PMI révèle de premiers signes d’insuffisances: les prix d’achat s’inscrivent à la hausse et les délais de livraison ont rarement été aussi longs qu’actuellement. Les entreprises ont de ce fait étoffé leurs effectifs en avril, ainsi que les volumes de commandes et les stocks. Le taux d’exploitation des capacités élevé devrait aussi doper les investissements.

pmi-suisse-2005-a-2017

Économie suisse: signes évidents de pénurie

Source: procure.ch, Credit Suisse

Intérêts: La BNS devance la BCE sur la voie de la normalisation

Sans conteste la plus avancée en matière de normalisation de la politique monétaire, la Fed réduit progressivement la somme de son bilan et relève ses taux. La BCE a certes endigué la croissance de son bilan, mais ne devrait mettre un terme à ses rachats obligataires qu’en décembre et commencer à augmenter ses taux à la mi-2019 seulement.

De son côté, la BNS veille à ne plus accroître activement son bilan depuis près d’un an. Nous tablons sur un premier relèvement des taux directeurs en mars 2019.

total-bilan-fed-bce-boj-et-bns

Seules la BCE et la BoJ augmentent encore leur bilan

Source: Datastream, Credit Suisse

Monnaies: Vigueur du dollar sans doute temporaire

Les chiffres conjoncturels meilleurs aux États-Unis qu’en Europe ont fait grimper l’USD. Cela dit, nous pensons que la dynamique économique va bientôt s’harmoniser des deux côtés de l’Atlantique. Le marché table en outre sur deux à trois relèvements des taux US, tandis que les attentes restent modérées en la matière en Europe. Toute évolution de ces attentes pourrait dynamiser l’EUR.

Dans le même temps, le creusement du déficit budgétaire américain pèse sur l’USD. Nous anticipons une dépréciation à 0.94 de la paire USD/CHF sur 12 mois.

modification-euro

Le tassement conjoncturel a pesé sur l’EUR

Source: Datastream, Credit Suisse

Actions: Perspectives toujours positives

La solide croissance des bénéfices a permis aux actions mondiales de se redresser de leur creux annuel. La réforme fiscale américaine et la robuste progression des chiffres d’affaires ont notamment contribué à cette évolution.

Au sein des actions, nous ciblons toujours les pays émergents (asiatiques). Dominé par la finance et l’énergie – des secteurs que nous privilégions –, le marché d’actions britannique nous semble désormais également en mesure de surperformer.

croissance-entreprises-selon-indice-actions

Solide croissance des bénéfices même sans effet fiscal

Source: Datastream, Credit Suisse

Matières premières: Potentiel haussier pour les matières premières cycliques

Les signes d’accélération conjoncturelle et les tensions géopolitiques ont entraîné les matières premières à la hausse. En raison des conflits au Proche-Orient et surtout de la sortie des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, les prix de l’énergie ont atteint de nouveaux sommets annuels.

Même en l’absence de pénurie sur les marchés pétroliers, les incertitudes devraient demeurer vives. Les prix des matières premières – métaux industriels cycliques en tête – devraient continuer de profiter du regain d’activité industrielle.

comment-la-conjoncture-soutient-les-matières-premières

Matières premières soutenues par la robuste croissance

Source: Bloomberg, PMIPremium, Credit Suisse

Immobilier: Prix des logements en propriété en hausse en Suisse

Au 1er trimestre 2018, les prix des logements en propriété ont progressé de 3,0% par rapport au même trimestre de l’année précédente, bien que la dynamique reste inférieure à la moyenne à long terme. Les hausses les plus marquées ont été observées autour de Zurich, Lucerne, Bâle, Berne et Lausanne.

Grâce à la conjoncture favorable, aux taux hypothécaires toujours faibles et au ralentissement de l’activité de construction, nous anticipons de nouvelles augmentations pour les prochains trimestres – mais un peu moins soutenues que récemment.

évolution-prix-immobilier

Logements en propriété – prix en hausse depuis la mi-2017

Source: Wüest Partner, Credit Suisse