investir-en-juillet-poursuite-de-la-concentration-sur-les-actions-américaines-et-sur-le-secteur-informatique
Articles

Investir en juillet: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l'évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. Plus forte pondération des actions américaines, mais neutralisation des actions des pays émergents.

Les actions américaines défensives continuent d’être privilégiées.

Nous conservons notre surpondération des actions mondiales. Suite à l’escalade du conflit commercial, nous neutralisons toutefois notre surpondération des actions émergentes et renforçons notre exposition aux actions US, celles-ci devant se révéler plus stables dans le contexte actuel et permettant en outre de participer à la croissance globale du secteur de l’Informatique.

Sur le front obligataire, nous privilégions les emprunts émergents en devises fortes et les titres à haut rendement. Au sein des autres classes d’actifs, nous maintenons la pondération stratégique à long terme.

Conjoncture: bon départ de l’économie – perspectives nuancées

Le conflit commercial et la demande en berne de biens d'équipement laissent des traces de plus en plus évidentes sur la production industrielle mondiale, surtout en Allemagne et en Chine. Cela dit, l’économie mondiale devrait éviter la récession. Le pouvoir d’achat des ménages est élevé grâce à la vigueur du marché de l’emploi et la faible inflation, les banques centrales soutiennent l’économie et la hausse des dépenses publiques n’est plus un sujet tabou en Europe.

La rétrospective se révèle réjouissante: la performance économique suisse a dépassé de 1,7 pour cent son niveau de 2018 au 1er trimestre 2019. Les perspectives sont toutefois plus nuancées, surtout pour l’industrie d’exportation. Le PMI pour l’industrie helvétique pointe en effet sous le seuil de croissance. La situation est plus favorable concernant la consommation, toujours soutenue par la vigueur du marché de l’emploi et l’immigration. Le PMI pour le secteur tertiaire, plus axé sur le marché intérieur, se maintient de ce fait en zone de croissance.

les-perspectives-de-croissance-sont-positives-uniquement-pour-le-secteur-des-prestations-de-services

Les perspectives de croissance sont positives uniquement pour le secteur des prestations de services.

Source: procure.ch, Credit Suisse
Dernières données : mai 2019

Obligations: la BNS temporise sur le front des taux

Sur fond d’attentes de baisse des taux cette année tant par la Fed que la BCE, la probabilité que la BNS procède elle aussi à un abaissement de son taux directeur a augmenté.

Et elle dispose de la marge de manœuvre nécessaire, puisque la «fuite» vers les liquidités a nettement diminué récemment. Cela dit, la BNS n’opterait sans doute pour une telle mesure que si la pression à l’appréciation sur le franc suisse ne pouvait plus être jugulée par des interventions sur le marché des changes.

moins-de-coupures-de-1000-francs-en-circulation

Moins de billets de 1000 francs en circulation 

Fluctuation du nombre de billets de banque en circulation, en % en glissement annuel
Source: BNS, Credit Suisse
Dernières données: mars 2019

Monnaies: les incertitudes pèsent à court terme sur l’euro et le franc suisse

Nous avons une opinion neutre sur la paire de devises euro et franc suisse. Les incertitudes autour de la conjoncture et de la politique monétaire persistent et un éventuel abaissement des taux par la BCE pourrait affecter la paire.

Le rebond de la conjoncture mondiale que nous anticipons à moyen terme devrait en revanche s’inscrire en soutien surtout de l’euro face au franc suisse. La valorisation du franc suisse est en outre déjà élevée, ce qui s’oppose à une nouvelle appréciation. Notre pronostic actuel pour l’euro et le franc suisse est de 1.13 à trois mois et de 1.17 à un an.

leuro-et-franc-suisse-soutenus-par-les-donnees-economiques

L’euro et le franc suisse soutenus par les données économiques

Source: Datastream, Credit Suisse
Dernières données: 17.06.2019

Actions mondiales toujours attractives

L’escalade du conflit commercial sino-américain a temporairement entraîné un net repli des cours des actions en mai. Grâce à la disposition des banques centrales à soutenir l’économie mondiale, les investisseurs ont retrouvé la confiance sur la 1re quinzaine de juin.

Dans un contexte de tensions politiques et d’industrie à la peine, mais aussi de banques centrales expansionnistes, nous jugeons toujours les actions attractives, mais réduisons le risque dans les portefeuilles – surtout à l’échelon sectoriel. Nous privilégions toujours le secteur de l’Informatique.

 

actions-toujours-un-potentiel-haussier

Actions: toujours un potentiel haussier

Source: Datastream, Credit Suisse
Dernières données: 17.06.2019

Matières premières: pétrole sous pression, OPEP sous les projecteurs

Les craintes conjoncturelles maintiennent les matières premières sous pression. Après leur vigueur initiale, les prix du pétrole brut ont également chuté récemment. Le marché s’est surtout focalisé sur de premières inquiétudes quant à l’approvisionnement, les risques d’interruption de la production et de la logistique restant élevés.

Nous pensons que l’OPEP va prolonger les mesures de réduction de la production en réaction à la récente baisse des prix, ce qui devrait stabiliser le marché. L’or constitue ici un précieux instrument de diversification.

fin-subite-du-rebond-du-marche-petrolier

Fin subite du rebond du marché pétrolier

Source: Bloomberg, Credit Suisse
Dernières données: 17.06.2019

Immobilier: le repli de la production soutient les prix

L’activité de construction de logements en propriété ne cesse de ralentir en Suisse. Et cette situation va sans doute perdurer. Sur les 12 derniers mois, seuls 12 500 appartements en propriété ont ainsi reçu un permis de construire, soit une diminution de 13 pour cent en glissement annuel.

 

Le repli est similaire sur le front des maisons individuelles (–14 pour cent). Ce tassement de l’offre entraîne les prix du logement en propriété à la hausse (+3,7 pour cent en glissement annuel au 1er trimestre 2019).

fewer-single-family-houses-and-condominiums-are-planned

Moins de maisons individuelles et appartements planifiés

Logements en propriété planifiés: nombre d’unités d’habitat, somme mobile sur 12 mois.
Source: Baublatt, Credit Suisse
Dernières données: 03.2019

Vous avez des questions sur ce thème?

Nous serons ravis de pouvoir vous aider. Appelez-nous au 0041 844 200 112 ou convenez d’un entretien de conseil.