investier-en-février-baisse-du-dynamisme-sur-les-marches-financiers
Articles

Investir en février: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l’évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. La combinaison d’actions des secteurs de l’énergie, des finances, des technologies de l’information et du secteur de la santé est prometteuse.

Des prévisions optimistes pour les actions mondiales

2019 devrait voir un ralentissement de la conjoncture mondiale. Les craintes d’une récession, largement responsables des corrections du marché en décembre, semblent toutefois infondées. En pareil contexte, nous restons optimistes à l’égard des actions mondiales, que nous continuons de surpondérer.

Notre opinion concernant les marchés obligataires internationaux est désormais neutre, notre préférence allant toujours aux pays émergents. Nos attentes relatives à l’évolution des prix des matières premières sont assez modérées, et ce, en raison du ralentissement de la production industrielle. Une hausse des cours du brut est cependant probable, tout au moins à court terme, en raison du resserrement prévu de l’offre.

Conjoncture: Perte d’élan pour les exportations suisses

La croissance économique mondiale a récemment ralenti, mais nous ne nous attendons pas à une récession. Les banques centrales continuent de soutenir la consommation et les investissements avec des taux bas, tandis que la Chine et certains pays européens augmentent leurs dépenses ou baissent les impôts.

La Suisse gagne plus d’un franc sur deux à l’étranger. C’est pourquoi elle n’échappera pas au ralentissement de la croissance mondiale. Le baromètre des exportations du Credit Suisse, qui mesure la demande étrangère en produits suisses, est en net recul depuis peu: à un niveau de 1, il est exactement égal à sa moyenne à long terme. Les exportations, mais aussi les investissements, devraient donc connaître une hausse plus faible que l’année précédente.

chute-du-baromètre-des-exportations

Chute du baromètre des exportations

Source: PMIPremium, EZV, Credit Suisse

Trop forte baisse des taux longs

En Suisse et dans la plupart des pays européens, les taux des emprunts d’État et d’autres obligations ont de nouveau baissé ces deux derniers mois. Les cours des titres à revenu fixe à échéance longue ont de ce fait regrimpé à des niveaux peu attractifs.

Si les craintes de récession diminuent et donc que la probabilité de relèvements de taux par les banques centrales augmente, il faut toutefois s’attendre à des replis au sein de cette classe d’actifs. Les emprunts émergents offrent en revanche toujours des plus-values intéressantes.

taux-des-emprunts-d’etat-et-obligations-en-baisse

Les taux des emprunts d’État à nouveau négatifs

Source: Bloomberg, Credit Suisse

Monnaies: l’euro devrait progresser face au franc suisse

Malgré de multiples incertitudes sur le plan économique et politique liées par exemple au Brexit, à la situation en Italie et en France ou au shutdown aux États-Unis, le franc suisse n’a pas continué de s’apprécier. De plus, il est toujours surévalué par rapport à l’euro.

Si la situation se détend quelque peu en ce qui concerne les risques politiques et si le scénario d’une stabilisation de la croissance mondiale et européenne se réalise, l’euro devrait reprendre des couleurs. Selon nos prévisions, la paire euro/franc devrait atteindre 1.14 à trois mois.

la-stabilisation-monetaire-sur-le-marche-financier-pourrait-stimuler-l’euro

L’amélioration des données économiques pourrait stimuler l’euro

Source: Datastream, Credit Suisse

Actions: Opportunités parmi les small & mid caps suisses à dividendes élevés

Les poids lourds suisses ont une fois encore profité de leurs caractéristiques défensives pendant la phase de correction. Dans le même temps, ce sont surtout les actions de moyennes entreprises qui ont parfois nettement fléchi.

Cependant, ces sociétés souvent très bien positionnées ont appris à surmonter les écueils avec célérité et souplesse. Après les derniers replis, nous décelons de ce fait certaines opportunités d’entrée, surtout parmi les small & mid caps à dividendes élevés.

actions-des-small-et-mid-caps-comme-alternative-de-placement

Les small et mid caps à dividendes élevés comme alternative de placement

Source: Bloomberg, Credit Suisse

Matières premières: Perspectives toujours difficiles

Alors que les métaux précieux ont surperformé, les matières premières cycliques ont dévissé à la fin 2018. La pression semblait s’atténuer récemment, mais les craintes autour de la croissance perdurent. Même la stabilisation de la croissance anticipée ne stimulera guère les prix, raison pour laquelle nous avons abaissé notre évaluation des matières premières à neutre. Nous restons positifs s’agissant du pétrole. La correction de fin d’année semble en effet exagérée et la baisse de la d’entrée intéressantes. production annoncée par l’OPEP devrait soutenir les prix.

la-production-industrielle-pèse-sur-les-matière-premières

La production industrielle pèse sur les matières premières

Source: Bloomberg, Credit Suisse

Immobilier: Taux hypothécaires toujours faibles en 2019

Le taux LIBOR restera négatif jusqu’à nouvel ordre, même en cas de relèvement des taux directeurs par la banque nationale suisse (BNS). Les taux d’intérêt des hypothèques LIBOR vont donc se maintenir à leurs planchers. D’ici la fin de l’année, les taux des hypothèques fix à moyenne et longue échéance pourraient en revanche progresser de 30 à 50 points de base. Les fluctuations devraient toutefois se révéler importantes, ce qui va continuer de fournir des opportunités d’entrée intéressantes.

les-interets-hypothecaires-se-maintiennent-a-un-bas-niveau

Les intérêts hypothécaires se maintiennent à un bas niveau

Source: Credit Suisse