investir-en-août -la-suisse-reste-le-marché-privilégié
Articles

Investir en août: nos estimations en bref

Le point de vue du Credit Suisse sur l'évolution à court ou à moyen terme des marchés économiques et financiers et les implications pour les investisseurs en un coup d’œil. L'économie mondiale reste robuste malgré les conflits commerciaux. La Suisse continue de faire partie de nos marchés privilégiés.

Une large diversification contribue à minimiser les risques

Dans l’ensemble, nous confirmons notre surpondération des actions. Nos marchés préférés sont actuellement la Suisse, les pays émergents et la Grande-Bretagne. Sur le front obligataire, nous restons positifs à l’égard des obligations émergentes et des obligations convertibles. Les rendements sur la plupart des obligations de qualité supérieure restent très peu attrayants.

Alors que nous conservons une opinion globalement positive sur les matières premières, nous évaluons désormais les métaux industriels et les métaux précieux comme neutre au sein de cette classe d’actifs. Nous relevons en outre les placements immobiliers suisses de négatif à neutre après leurs replis.

Conjoncture: L’économie mondiale défie les conflits commerciaux

Le climat des exportations reste au beau fixe pour les PME suisses. Selon la dernière enquête de Switzerland Global Enterprise, plus de la moitié des PME prévoient une nouvelle hausse des exportations au 3e trimestre 2018, alors que seulement 5 pour cent d’entre elles tablent sur une baisse. Notre baromètre des exportations donne également une image positive.

La production industrielle mondiale s’est récemment accélérée tandis que l’appétit pour le risque a fortement diminué. Notre indicateur, qui mesure ce dernier, est à nouveau proche des niveaux historiquement associés à un fort ralentissement de la dynamique industrielle. Nous restons néanmoins optimistes.

faible-tolérance-au-risque-sur-les-marchés-financiers-malgré-la-croissance

Diminution de l'appétit pour le risque malgré l’amélioration de la croissance

Source: Thomson Reuters Datastream, Credit Suisse

Intérêts: Les rendements obligataires devraient généralement augmenter

Une croissance solide et la hausse progressive de l’inflation laissent présager une poursuite de la normalisation de la politique monétaire. La Réserve fédérale américaine, par exemple, devrait encore relever ses taux directeurs de 50 points de base au second semestre. Par conséquent, les rendements obligataires devraient continuer à augmenter progressivement.

Nous privilégions donc les obligations avec des échéances plutôt courtes. Au sein des placements à revenu fixe, nous préférons les emprunts d’entreprises, en particulier les obligations bancaires. Les obligations convertibles et emprunts des pays émergents offrent également des plus-values intéressantes.

les-rendements-des-obligations-devraient-augmenter-progressivement-avec-les-taux-d'intérêt

Lente progression des taux à long terme

Source: Bloomberg, Credit Suisse

Monnaies: Cours dollar-franc se négocie dans une large fourchette

Le dollar des États-Unis profite de l’avantage de rendement sur les placements en dollars, mais la nouvelle amélioration de la dynamique conjoncturelle dans la zone euro et la solide conjoncture suisse limitent son potentiel d'appréciation. Au vu des incertitudes politiques, le franc suisse devrait rester une valeur refuge recherchée.

Le cours dollar-franc devrait se négocier dans une large fourchette autour de 0.97. À long terme, le creusement du déficit budgétaire américain pèse sur le dollar des États-Unis. Nous anticipons une légère dépréciation du cours dollar-franc sur 12 mois.

actuellement-le-cours-dollar-franc-ne-suit-pas-le-différentiel-d'intérêt

Le cours dollar-franc ne s’aligne pas sur l’écart de taux

Source: Datastream, Credit Suisse

Actions: Le marché défensif suisse à nouveau demandé

Le Swiss Market Index a récemment rattrapé le marché mondial. Son orientation plutôt défensive avec sa part élevée de secteurs peu sensibles à la conjoncture, comme l'industrie pharmaceutique, constitue un atout dans un environnement de marché marqué par de fortes incertitudes.

Par ailleurs, les valorisations (rapport cours-bénéfices) et les rendements en dividende sont attrayants. Les actions suisses font donc partie de nos favoris, avec une préférence pour les valeurs secondaires à petites et moyennes capitalisations.

les-actions-suisses-font-partie-de-nos-favoris

Les valeurs secondaires suisses font mieux que les valeurs importantes

Source: Datastream, Credit Suisse

Matières premières: Les métaux industriels perdent du potentiel

Les différends commerciaux et inquiétudes concernant la Chine ont récemment provoqué un repli des matières premières. Nous estimons que le contexte fondamental ne s’est pas détérioré et nous maintenons notre évaluation globale positive.

Cependant, en raison de l’accroissement des risques macroéconomiques, nous avons neutralisé notre allocation sectorielle jusqu’à présent procyclique. Nous retirons notre préférence pour les métaux industriels, alors que nous adoptons, en raison des risques, une opinion un peu plus positive sur les métaux précieux. Nous restons neutres sur l’énergie.

l-or-en-phase-de-stagnation-auf-den-finanzmaerkten

L'or en phase de stagnation

Source: Bloomberg, Credit Suisse

Immobilier: Les taux d'intérêt des hypothèques fix devraient augmenter

Nous tablons toujours sur un premier relèvement des taux de la Banque nationale suisse au 1er trimestre 2019. Cependant, le Libor à trois mois devant rester en territoire négatif, nous n’attendons aucune augmentation pour les hypothèques Libor au cours des 12 prochains mois.

En revanche, les hypothèques fix avec des échéances moyennes et longues devraient augmenter de 20 à 50 points de base. Les taux d'intérêt restent globalement bas, mais s’éloignent progressivement de leurs niveaux plancher. Comme cela a été le cas jusqu’à présent, il faut s’attendre à des fluctuations à la hausse comme à la baisse.

taux-hypothécaires-évolution-et-prévisions

Taux hypothécaires: évolution et prévisions

Source: Credit Suisse