Stratégie de placement: un aperçu de l’évolution des actions en 2022
Articles

Stratégie de placement pour les actions. Ce que les investisseurs doivent savoir pour 2022.

Les bénéfices des entreprises devraient être le principal moteur pour les actions en 2022. Le nouvel Investment Outlook du Credit Suisse vous montre des prévisions passionnantes sur les évolutions du marché financier et ce qu’il vous faut savoir pour réussir votre stratégie de placement l’an prochain.

Rétrospective sur les événements du marché financier 2021

Une rétrospective sur l’année 2021 montre que la plupart des marchés des actions et des régions ont généré des rendements impressionnants. Les bénéfices du MSCI AC World ont dépassé les sommets d’avant la pandémie, ce qui a conduit à des rendements élevés.

Néanmoins, le rapport cours-bénéfice (PER) a baissé sur la même période. Cela est dû, d’une part, aux niveaux déjà élevés, et d’autre part, au fait que les investisseurs s’attendaient à une diminution des mesures politiques de soutien fiscal et monétaire de l’époque COVID-19.

Évolutions sur le marché financier: les bénéfices augmentent plus rapidement que les cours

Rapport cours-bénéfice: les bénéfices augmentent plus rapidement que les cours

Dernières données: 28.10.2021
Source: Refinitiv, Credit Suisse

Prévisions sur les évolutions du marché financier pour l’année 2022:

Dans ce contexte, une «normalisation» est attendue pour 2022. Après un taux de croissance à deux chiffres des bénéfices d’entreprise l’an dernier, les prévisions consensuelles laissent présager pour l’année 2022 une croissance des bénéfices se situant dans la partie haute de la fourchette des taux à un chiffre. Une évolution similaire est attendue pour les actions. La situation financière des ménages reste bonne elle aussi, de sorte que l’environnement macroéconomique positif devrait soutenir la croissance du chiffre d’affaires.

Investment Outlook: la croissance des bénéfices par action devrait se normaliser

Prévisions pour la croissance des bénéfices du MSCI AC World

La croissance des bénéfices par action (EPS) devrait se normaliser en 2022.
Dernières données: 23.09.2021
Source: Refinitiv, Credit Suisse

Globalement, les entreprises peuvent prévoir des marges solides pour 2022. Néanmoins, leur marge de manœuvre pour répercuter les coûts croissants sur les consommateurs diminue. Cela est dû à la hausse du coût des intrants ainsi qu’au fossé qui se creuse entre l’indice des prix à la production et l’indice des prix à la consommation.

Le pouvoir de fixation des prix est donc un sujet important pour les investisseurs en actions. En effet, les entreprises qui peuvent répercuter sur les consommateurs les coûts plus élevés des intrants s’en sortiront mieux que celles qui ont un pouvoir de fixation des prix réduit.

Les risques que les investisseurs doivent prendre en compte dans leur stratégie de placement

Les actions mondiales sont menacées par plusieurs risques en 2022, risques que les investisseurs ne doivent pas perdre de vue:

  • Hausse du coût des intrants: pourrait amoindrir le bénéfice, voire rétrécir les marges
  • Perturbations dans les chaînes d’approvisionnement: possible impact sur la rentabilité
  • Une inflation étonnamment récurrente: pourrait conduire à des conditions de politique monétaire restrictives et à des «erreurs» politiques
  • Les élections de mi-mandat aux États-Unis: impasse politique potentielle
  • La nouvelle mutation du COVID-19 contre laquelle les vaccins sont moins efficaces
  • L’essoufflement de la conjoncture en Chine et autres difficultés sur le front de la réglementation

La Fed annonce une réduction des achats financiers – comment le marché financier va-t-il réagir?

Afin de calmer le choc déclenché par le COVID-19 sur les marchés des actions, les banques centrales ont augmenté en 2021 le volume de leurs achats de titres sur le bilan. Plus tard, cet excès de liquidités, associé à la faiblesse des taux d’intérêt, a alimenté la forte envolée des actions.

L’an dernier, le volume des achats de titres a augmenté

 

Volume du bilan du PIB: février 2020 (en %)
Volume du bilan du PIB:
novembre 2021 (en %)

États-Unis

19.2 37.5

Zone euro

39.2 69.2

Japon

104.7

132.8

La Fed a annoncé lors de sa séance de novembre 2021 la réduction de ses achats de titres, également connue sous le terme de «Tapering». Dans cette perspective, il faut s’attendre à ce qu’elle réduise ses achats à partir de décembre 2021 jusqu’à la mi 2022.

En raison de la situation économique actuelle, le marché devrait pouvoir digérer cette réduction: les taux d’intérêt réels se situent à -0,86%, les ratios de valorisation sont par conséquent élevés. De ce point de vue, un rectificatif provoqué par le tapering sur les marchés des actions devrait constituer une opportunité d’achat pour les investisseurs.

Vous avez des questions sur ce thème ?

Convenir d’un entretien de conseil This link target opens in a new window
Nous nous ferons un plaisir de vous aider. Appelez-nous au 0844 844 003.