News & Insights

L’apprentissage du futur passe par les EdTech

La mise en quarantaine de plus d’un milliard d’élèves et enseignants à travers le monde a fait exploser le niveau d’utilisation des technologies de l’enseignement (EdTech) et a démultiplié l’intérêt pour le secteur.

Alors que l’enseignement à domicile devient indispensable, on peut supposer que les applications EdTech innovantes seront un format d’apprentissage fondamental à l’avenir et se demander comment les EdTech augmentent sensiblement la qualité de l’enseignement tout en réduisant son coût dans le monde entier.

Une étape Netflix

Le système éducatif traditionnel est engagé dans une «étape Netflix». La transition vers l’enseignement en ligne n’a pas été aisée. Beaucoup d’enseignants, d’écoles et d’universités – et de parents – manquaient de capacités, d’équipements et de formations nécessaires pour utiliser les EdTech efficacement. Mais cela est en train de changer. Le marché EdTech bénéficie de la numérisation et de la demande croissante pour de nouvelles compétences et de nouveaux canaux d’enseignement.

Depuis mars 2020, des applications et des logiciels éducatifs ainsi que des équipements visant à faciliter l’enseignement à distance, souvent accessibles gratuitement, comptent des millions de nouveaux utilisateurs dans le monde. Les sociétés EdTech qui les fournissent peuvent offrir aux investisseurs un rendement financier élevé en déployant des technologies qui améliorent nettement l’apprentissage de milliards d’élèves dans les pays développés et émergents, souvent à faible coût.

Le coronavirus a accéléré l’adoption d’un modèle d’apprentissage hybride qui conjugue enseignement traditionnel et apprentissage EdTech. De plus, des millions de personnes ayant été congédiées pour une durée indéterminée ou licenciées moyennant une indemnité, les cours de formation et de requalification en ligne pour adultes proposés par les EdTech aident ces chômeurs à réintégrer le marché du travail et à améliorer leur compétitivité pour de nouveaux types de postes.

Le besoin de requalifier les personnes licenciées est plus urgent que jamais pour leur permettre de réintégrer rapidement le monde du travail. De ce fait, le secteur de la certification et de la formation professionnelle en ligne bénéficiera d’une forte augmentation de la demande,

explique Kirill Pyshkin, gestionnaire de fonds chez Credit Suisse Asset Management.

A l’avenir, nous prévoyons une forte hausse de l’utilisation mondiale des EdTech. La résistance de nombreux enseignants et personnels administratifs aux nouvelles technologies a diminué. Les écoles et les gouvernements du monde entier s’efforcent de combler le fossé numérique. Les ordinateurs portables et les tablettes sont moins onéreux et donc plus accessibles; compte tenu de la baisse du coût d’Internet à haut débit et compte tenu des engagements gouvernementaux à garantir un accès numérique indépendamment des ressources familiales, cela devrait entraîner un essor de la demande d’EdTech.

Des millions d’élèves s’inscrivent

Seesaw, une application qui permet aux élèves de constituer un portefeuille numérique de leur travail scolaire, a décuplé sa portée pendant le mois qui a suivi la fermeture des écoles en mars 2020 et a progressé fortement depuis. Le nombre d’utilisateurs de Google Classroom, qui permet aux enseignants d’envoyer des leçons et des documents à leurs élèves, a doublé, atteignant 100 millions, en mars 2020 et augmenté de 50 millions depuis. Byju’s, une application éducative indienne en ligne destinée aux élèves âgés de 4 à 19 ans, a enregistré 20 millions de nouveaux utilisateurs depuis le confinement et a récemment conclu un financement de 500 mio USD, qui porte sa valorisation à 10,5 mia USD.

En octobre, Yuanfudao, la plus grande plateforme éducative en ligne de Chine, a annoncé qu’elle avait obtenu 2,2 mia USD de financement pour renforcer ses technologies d’enseignement. Ce dernier financement valorise Yuanfudao à 15,5 mia USD, faisant d’elle la start-up EdTech ayant la valorisation la plus élevée du monde. Quelques mois plus tôt, un concurrent de Yuanfudao, Zuoyebang, avait aussi conclu un financement qui avait porté sa valorisation à 10 mia USD.

Des sociétés EdTech saisissent l’opportunité créée par l’essor des EdTech pour se faire coter en bourse. Le cours de l’action iHuman Inc., un important prestataire chinois de services ludo-éducatifs en ligne pour enfants, a gagné plus de 30% lors de son premier jour de cotation à la Bourse de New York.

En Chine, Koolearn, GSX et YouDao, trois services de tutorat du soir exclusivement en ligne, ont enregistré plus de 10 millions d’inscriptions à des cours gratuits pendant les trois premiers mois de confinement. Au troisième trimestre 2020, aux Etats-Unis, Chegg a enregistré une hausse de 69% des abonnements à ses services d’enseignement en ligne, tandis que la principale école en ligne, K12 Inc., enregistrait 49% d’inscriptions en plus par rapport à l’année précédente, sa plus forte progression depuis plus de dix ans, surtout grâce aux enfants d’école enfantine et primaire, pour lesquels la distanciation sociale est difficile. Depuis l’émergence du coronavirus, les deux tiers des écoles américaines ont utilisé Newsela, une application qui offre des ressources éducatives et des contenus numériques motivants. La portée des EdTech augmente rapidement. Selon des sondages réalisés aux Etats-Unis, 50% des enseignants estiment que l’apprentissage en ligne est efficace, contre seulement 38% il y six mois, alors que 73% des élèves déclarent être davantage disposés à envisager des programmes en ligne à cause du coronavirus.

Le secteur ludo-éducatif: l’enseignement haute technologie conjugué aux jeux vidéo

Les applications EdTech offrent des services ludo-éducatifs associant un contenu vidéo d’excellente qualité et des caractéristiques de jeux vidéo qui motivent les élèves plus longtemps. L’intelligence artificielle et les algorithmes d’apprentissage adaptatif peuvent offrir un enseignement personnalisé, alors que les e manuels permettent aux élèves de surligner des passages, de rechercher des mots-clés et de regarder des vidéos pertinentes.

La technologie renforce aussi les capacités des enseignants. Loin de constituer une alternative à l’enseignement traditionnel, les EdTech sont un catalyseur qui aide les enseignants à identifier les élèves ayant des difficultés, à cibler ces difficultés et à encourager les élèves prometteurs à mieux tirer parti de leurs talents.

Les EdTech comme planche de salut

Dans les pays en développement (et dans les zones défavorisées des pays développés), où les écoles accusent de sérieuses lacunes en matière de ressources, une mise en œuvre efficace des EdTech peut donner aux enseignants une planche de salut permettant d’améliorer leur enseignement et, pour la première fois, de garantir un niveau de formation de base.

La pandémie de coronavirus a causé de nombreux décès et des tracas économiques, mais elle a aussi eu un effet positif inattendu: elle a accéléré l’adoption des EdTech, offrant d’énormes avantages aux apprenants de tous âges dans le monde entier. Grâce aux nouvelles ressources et à la vaste population d’enseignants et d’élèves qui sont désormais plus ouverts à l’apprentissage numérique, les EdTech continueront à transformer l’enseignement à l’avenir.

Abonnez-vous à notre newsletter

S'abonner