Trends – Institutional Monthly Insurance-linked strategies – independent by nature
News & Insights

Stratégies ILS: décorrélées par nature

Pour les investisseurs, la popularité des ILS ne cesse de croître en raison de leur faible corrélation aux autres classes d’actifs et de leur intéressant potentiel de rendement, surtout dans l’environnement actuel de taux d’intérêt bas.

Les ILS (Insurance-linked strategies) sont une classe d’actifs de niche innovante qui offre aux investisseurs la possibilité de jouer le rôle d’une société de réassurance. Les ILS apportent des capitaux au secteur de la réassurance en transférant aux marchés financiers le risque de catastrophes sévères, naturelles ou d’origine humaine, dont la probabilité de survenance est faible et qui est habituellement assumé par les assureurs et réassureurs. En contrepartie de cette prise de risque, les investisseurs bénéficient d’une prime de risque. 

Bien que les ILS soient fortement liés au secteur de la réassurance, cette classe d’actifs est toujours considérée comme récente et innovante, contrairement à l’activité de réassurance traditionnelle. Historiquement, les ILS sont apparus en tant que classe d’actifs au milieu des années 90, à la suite de catastrophes naturelles majeures aux États-Unis, à savoir l’ouragan Andrew et le tremblement de terre de Northridge en Californie. Les importantes pertes causées par ces événements assurés ont mis en évidence de graves insuffisances dans la base de capital sous-jacente des sociétés d’assurance et de réassurance, et ont soulevé la question de l’adéquation du capital dans le secteur. Il semblait évident qu’une nouvelle source de capital plus à même d’absorber de larges pertes était requise. De par sa taille et sa profondeur, le marché financier répondait parfaitement à ce critère.

Par conséquent, les premiers titres à modalités et conditions standardisées, appelés obligations catastrophe (ou «cat bonds»), ont été émis en 1994. Ils transféraient un ensemble de risques spécifiques d’un sponsor, ou cédant, aux investisseurs. Depuis lors, le marché des obligations catastrophe, exception faite des cat bonds privés et vie, a atteint le volume approximatif de 22 mrd USD et, au 30 mars 2016, 118 titres étaient en circulation.

Une véritable stratégie de placement alternative

En termes de transfert de risque, les placements ILS peuvent être structurés comme des obligations catastrophe ou comme des transactions ILS privées négociées directement avec l’assureur et le réassureur, connues sous le nom de réassurance garantie. Selon nos estimations, le marché de la réassurance garantie, pour les catastrophes naturelles et d’origine humaine, affiche un volume de quelque 400 mrd USD. Il présente, par conséquent, davantage de profondeur et d’opportunités que le marché des cat bonds.

Pour les investisseurs, la popularité des ILS ne cesse de croître en raison de leur faible corrélation aux autres classes d’actifs et de leur intéressant potentiel de rendement, surtout dans l’environnement actuel de taux d’intérêt bas. Cette faible corrélation repose sur le fait que le rendement d’un portefeuille ILS dépend uniquement de la survenance ou non de catastrophes naturelles, telles que des ouragans, inondations, feux de brousse ou de catastrophes d’origine humaine comme les catastrophes aériennes ou maritimes. C’est pourquoi les ILS demeurent largement à l’abri des événements qui surviennent sur les marchés financiers, même en période de stress. Une qualité évidente pour un investissement, et qui explique les flux considérables de capitaux vers cette classe d’actifs ces dernières années. Nous constatons que de plus en plus d’investisseurs apprécient cette caractéristique et reconnaissent dans les ILS une véritable stratégie alternative de placement. Généralement, ceux qui investissent dans les ILS pour leur source de rendement non corrélée ont un horizon à plus long terme que ceux qui, par exemple, cherchent uniquement une solution pour pallier le bas niveau actuel des taux d’intérêt. Le premier trimestre 2016 a montré à quel point les marchés financiers du monde entier pouvaient être difficiles, volatils et fortement corrélés. Nous pensons qu’en 2016 et 2017, de nouveaux investisseurs opteront pour les ILS, et ce, pour les bonnes raisons.

Un potentiel de rendement attrayant malgré des marges plus faibles

Il existe naturellement un inconvénient à cet important afflux d’actifs. Les rendements ne sont plus aussi attrayants qu’auparavant, notamment sur le marché des obligations catastrophe. Le secteur est donc actuellement confronté à ce que l’on appelle un environnement de marché «atone». Les marges des ILS ont connu un recul significatif entre 2011 et 2014, puis une phase stable entre fin 2014 et le premier trimestre 2016. Tout porte à croire que les investisseurs en cat bonds sont disciplinés et ne placent pas de capitaux en-deçà d’une certaine marge sur les pertes attendues. Il sera intéressant de voir si les réassureurs suivent l’exemple des investisseurs en ILS et cessent de compresser les marges au lieu de simplement ralentir le processus. S’ils le font, ce sera un signe que le marché a réellement convergé et qu’il s’écarte des schémas classiques de la réassurance. Quoi qu’il en soit, au regard de la politique de taux zéro voire négatifs, les ILS restent une opportunité de placement intéressante.

Pour de plus amples informations (comme la fiche d’information, la performance ou les commentaires trimestriels actuels des fonds), veuillez cliquer ici.

Veuillez noter que la clause de non-responsabilité mentionnée à la fin du PDF s’applique.