News & Insights

Retombées du Covid-19 sur le thème de la santé numérique

Entretien avec Pascal Mercier sur les répercussions actuelles de la crise du COVID-19 concernant le thème de la santé numérique.

Quel est, selon vous, le principal avantage qu’offre le secteur de la santé en ce moment?

La rupture technologique du secteur de la santé se produit à un rythme rapide et, au cours des 5 à 10 prochaines années, les progrès technologiques transformeront chaque aspect des soins de santé, qu’il s’agisse de la R&D (recherche et développement), de la mise au point de traitements et de thérapies innovants, de l’efficacité des hôpitaux, des systèmes de diagnostic précoce ou des systèmes de biosurveillance conçus pour maintenir notre état de santé et éviter en premier lieu de tomber malade.

Nous pensons que la numérisation de la santé restera un thème de croissance structurelle solide une fois passée la crise liée à la pandémie actuelle. La rupture technologique du secteur de la santé a été l’une de nos plus fortes convictions en matière d’investissement au cours des deux dernières années et elle reste l’une de nos principales convictions à long terme.

Qu’est-ce qui pourrait être différent après la crise du Covid-19?

Qu’elles souhaitent améliorer leur capacité à s’adapter à l’évolution des besoins des clients, accroître leur efficacité opérationnelle ou engranger plus de bénéfices, les raisons pour lesquelles les entreprises investissent progressivement dans la transformation numérique sont nombreuses.

L’obligation pour tant d’employés de travailler désormais à domicile à cause de la pandémie de Covid-19 va donner lieu à des investissements plus importants dans la cybersécurité, l’automatisation, la formation en ligne, la télésanté et la télémédecine. Nos placements axés sur la numérisation de la santé étaient déjà attrayants avant la crise que nous traversons en raison de leur grande accessibilité et de leur caractère abordable, mais la situation actuelle a encore renforcé leur attrait. Par conséquent, nous considérons la crise comme un point d’inflexion pour l’adoption plus rapide des technologies numériques, accélérant la transformation numérique de nombreux secteurs, dont la santé.

À titre d’exemple, nous avons constaté une augmentation des «visites médicales virtuelles» de Teladoc aux États-Unis au cours du mois dernier, après que la Maison-Blanche a annoncé à la mi-mars 2020 une expansion des services de télésanté pour les bénéficiaires du système d’assurance-maladie.

Nous restons convaincus que la numérisation du secteur de la santé restera un thème de croissance structurelle fort au lendemain de la pandémie de Covid-19.

Avez-vous modifié votre allocation d’actifs du fait de la volatilité actuelle du marché?

Notre équipe Thematic Equity investit dans des thèmes de croissance séculaire à long terme qui, selon nous, vont transformer en profondeur notre société au cours des cinq à dix prochaines années. Nous nous projetons au-delà de la volatilité à court terme pour miser sur ces forces structurelles de changement à long terme.

Nous n’essayons pas d’anticiper les mouvements du marché à court terme, simplement parce que nous doutons qu’il soit possible de le faire de manière cohérente. Nous restons donc entièrement investis en actions en tout temps.

Nous créons une valeur ajoutée en identifiant et en comprenant les thèmes de croissance séculaire à long terme qui se développent dans le monde et en sélectionnant les opportunités d’investissement «pure-play» les mieux placées pour bénéficier de ces thèmes à long terme.

Notre approche d’investissement repose sur une sélection bottom-up de titres basée sur une analyse fondamentale approfondie des meilleures entreprises «pure play» dans le domaine de la santé numérique. Nous avons une perspective à long terme sur le marché, généralement de cinq à dix ans, et nous suivons une approche disciplinée et rationnelle de la construction de portefeuille.

Lors de la récente correction du marché, nous n’avons pas apporté de changements significatifs à notre vision des fondamentaux du thème de la santé numérique. Nous avons toutefois profité de la forte volatilité du marché pour rééquilibrer nos positions. Nous utilisons généralement les corrections du marché pour renforcer nos idées de plus forte conviction.

Notre expérience montre que des achats réguliers et constants pendant les périodes de faiblesse des marchés peuvent doper considérablement les rendements à long terme des portefeuilles. Nous encourageons nos investisseurs à adopter la même approche rationnelle à long terme.

Pouvez-vous nous donner quelques noms de sociétés qui s’en tirent bien en ce moment?

Certaines entreprises de notre fonds ont prouvé leur utilité en aidant à faire face aux difficultés générées par la pandémie de Covid-19.

Moderna a été l’une des premières à lancer des essais sur l’homme en février 2020 en vue de trouver un vaccin. Elle utilise une nouvelle technologie basée sur l’ARN messager (c’est-à-dire l’ensemble des instructions grâce auxquelles les cellules fabriquent toutes les protéines et les envoient vers différentes parties du corps).

Le secteur de la télémédecine et de la télésanté a également démontré de façon convaincante pourquoi il serait préférable à l’avenir de contacter un médecin ou un hôpital avant une visite physique.

Des entreprises comme Teladoc aux États-Unis, Ping An Healthcare & Technology et Alibaba Health Information Technology en Chine ont toutes obtenu de bons résultats dans cet environnement, les investisseurs reconnaissant que la télémédecine est un service précieux en période d’épidémie virale, mais aussi à l’avenir en temps normal.

Un autre exemple d’actualité est celui de Veeva Systems, qui propose des solutions basées sur le cloud pour le secteur des sciences de la vie. Dans le contexte de la pandémie actuelle, Veeva sert de clé de voûte numérique à ses clients, à savoir les grandes entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques telles qu’Eli Lilly qui mettent au point des tests, des traitements et des vaccins potentiels contre le virus du Covid-19. Veeva Engage est leur programme CRM (Customer Relationship Management), qui permet de mettre en relation à distance les médecins et les professionnels de la santé. L’utilisation des produits a été multipliée par dix ces dernières semaines.

Pourquoi la transformation de la santé numérique devrait-elle se poursuivre quoi qu’il arrive?

Actuellement, les niveaux plus élevés de volatilité du marché sont principalement dus aux préoccupations macroéconomiques suscitées par la pandémie de Covid-19. Cette volatilité ne réduit pas l’importance de trouver une solution à la hausse des coûts de la santé, ni n’affecte le soutien important des milieux politiques et réglementaires. Nous ne voyons pas de changement dans les facteurs à long terme qui sous-tendent le thème de la santé numérique.

Dans un monde où les défis et les incertitudes sont légion, de nombreux investissements pourraient être reportés jusqu’à ce que les perspectives économiques soient plus claires. Toutefois, la crise actuelle met plus que jamais en avant le fait qu’il est urgent de s’attaquer à la hausse des coûts de la santé à l’échelle mondiale et que cette action ne peut être remise à plus tard.

Quels sont les risques à prendre en compte?

La santé numérique est un thème axé sur des placements en actions long only investissant à l’échelle mondiale dans des entreprises innovantes cotées. La capitalisation boursière de ces dernières est souvent relativement modeste, ce qui entraîne un bêta supérieur à un. Au cours des phases baissières des marchés, la sous-performance des placements par rapport au marché est donc probable. Cependant, notre objectif est d’offrir une surperformance à long terme sur l’ensemble d’un cycle typique en diversifiant les placements au sein même du thème de la santé numérique.

Credit Suisse Asset Management (Suisse) SA

Credit Suisse Asset Management (Suisse) SA fait partie du secteur d’activité Asset Management du Credit Suisse Group (ci-après «le Credit Suisse»). Opérant au sein de la division International Wealth Management du Credit Suisse, Asset Management gère dans le monde des actifs totalisant plus de 438 mrd CHF (au 31.12.2019). S’appuyant sur la stabilité et sur les opportunités offertes par la présence internationale du Credit Suisse, Credit Suisse Asset Management apporte des solutions de gestion active et passive tant pour les placements traditionnels que pour les placements alternatifs ainsi qu’une expertise éprouvée en matière de produits en Suisse, dans la région EMEA, dans la région APAC et en Amérique.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter

Nous contacter