À la recherche de la prochaine licorne
News & Insights

À la recherche de la prochaine licorne

En matière de private equity, l'approche thématique permet aux investisseurs d’accéder à des entreprises en plein essor avant leur introduction en Bourse.

Les investisseurs cherchant à extraire une partie de leurs portefeuilles de secteurs minés par la faiblesse des taux d’intérêt montrent un intérêt croissant pour le private equity. Les sociétés qui satisfont aux exigences d’une introduction en Bourse, mais qui pour différentes raisons, n’ont pas encore franchi le pas, représentent une option intéressante à cet égard. Credit Suisse Asset Management a lancé une nouvelle équipe, Thematic Private Market Equity, dirigée par Ralph Bloch, pour donner aux investisseurs un accès au potentiel de performance et de rendement de ce type d’entreprises.

Les opportunités de placement dans le private equity répondent au souhait exprimé par un grand nombre de nos clients d’investir dans des actifs illiquides qui offrent des rendements substantiels et non corrélés à ceux des marchés accessibles au public,

explique Filippo Rima, responsable du département Equities de Credit Suisse Asset Management, en faisant référence à l’offre élargie dans l’univers des placements thématiques.

Thematic Private Market Equity apporte à des sociétés prometteuses le capital de croissance dont elles ont besoin pour mettre en œuvre leurs plans d’exploitation. Contrairement à la Swiss Entrepreneurs Foundation, qui soutient exclusivement les start-up et les PME innovantes suisses, Thematic Private Market Equity a une orientation mondiale. Si cette approche élargit l’univers de placement au monde entier, elle place également la barre beaucoup plus haut pour la sélection des sociétés et la gestion du portefeuille, ce qui rend d’autant plus importants le professionnalisme et l’expérience du gérant de fortune.

Implication de longue date dans les domaines thématiques

Les placements thématiques en private equity impliquent l’échange régulier de réflexions et d’idées avec les directions des sociétés opérant dans ces secteurs, en s’intéressant de près à leurs objectifs stratégiques et leur environnement concurrentiel. Ce type d’engagement permet de développer et d’entretenir un réseau indispensable à la réussite des placements dans l’univers du private equity. Dans le domaine des solutions de placements thématiques, l’environnement est le thème de placement en actions le plus récent.

Accès au monde de l’enseignement

Les relations de la banque avec les universités et les autres grands établissements d’enseignement supérieur sont un autre atout. Depuis 2019, Credit Suisse Asset Management a financé une nouvelle chaire à l’Institute of Robotics and Intelligent Systems (IRIS) à l’EPF de Zurich. L’année dernière, une commission consultative sur les actions thématiques (Thematic Equity Advisory Board) a également été créée. Outre le professeur Roland Siegwart de l’EPF, cet organe comprend également d’autres experts reconnus des milieux universitaires et industriels. L’objectif de l’Advisory Board est d’apporter des éclairages détaillés sur les technologies futures, de consolider l’expertise dans les domaines thématiques et de se tenir à tout moment au fait des derniers développements.

Le dialogue régulier entre l’Advisory Board et les gérants de Thematic Private Market Equity nous permet de détecter à un stade précoce les opportunités de placement prometteuses et de les évaluer du point de vue aussi bien académique que sectoriel,

ajoute Filippo Rima.

La longue et fructueuse expérience de l’EPF avec les spin-off est également utile. En effet, environ 440 spin-off ont émergé de l’université depuis 1996. Rien qu’en 2019, l’EPF a annoncé 30 spin-off, attirant environ 630 millions de CHF d’investissements.

Regards sur l’avenir

La crise du Covid-19 a conduit à aiguiser l’attention portée aux tendances propices à une croissance structurelle durable et donc aux entreprises qui peuvent jouer un rôle essentiel dans la mise en œuvre de l’automatisation et de la transformation numérique. Dans le nouvel ordre mondial qui émergera après la crise, nous assisterons probablement à une demande croissante en solutions numériques allégeant la pression future sur le système de santé, ainsi que sur les offres de formation et de divertissement à domicile. Dans ce contexte, nous nous attendons à voir apparaître de rentables et durables opportunités du côté des véhicules de placement de private equity à l’approche thématique.

Capital investi dans les start-up suisses en mio. CHF Investi en 2019

Le boom du capital des start-up: En bref

Source: Swiss Venture Capital Report 2020

Nb de tours de table de financement de start-up suisses, nombre Tours de table en 2019

Le boom du capital des start-up: Croissance de 86%

Source: Swiss Venture Capital Report 2020

Selon le fournisseur d’informations économiques CB Insights, il existe actuellement 442 sociétés privées dont la valorisation dépasse le milliard de dollars US et qui représentent ensemble une valorisation de 1431 milliards d’USD. Les critiques préviennent néanmoins que les licornes ont tendance à être survalorisées en conséquence du déluge de liquidités et de la volonté d’investir extrêmement marquée de la part de nombreux acteurs du marché. Ce danger ne doit pas être négligé. L’idée n’est donc pas de partir à la chasse aux licornes. Les investisseurs devraient plutôt vérifier que les modèles commerciaux de ces jeunes entreprises dégagent des bénéfices durables. Des professionnels comme ceux de l’équipe Thematic Private Market Equity sont ici nécessaires pour contrôler la plausibilité des entreprises qui prétendent cocher toutes ces cases.

Scope - le magazin

S`abonner