News & Insights

Lutter contre le changement climatique. Créer des opportunités de rendement.

Conformément au souhait de nombreux investisseurs, MSCI renforce l’approche indicielle «ESG Leaders» à compter de décembre 2020. Le profil de risque climatique sera amélioré et la comparabilité des différents indices ESG accrue. Comme nos Credit Suisse Equity Index Funds répliquent les indices ESG Leaders, ils seront ainsi plus respectueux du climat, mais aussi plus durables en général.

Depuis le début du mouvement «Fridays for Future» en août 2018, des grèves pour le climat sont organisées régulièrement dans le monde entier. L’objectif est clair: montrer du doigt la mauvaise gestion des politiques en matière de climat et multiplier les efforts en faveur de sa protection. Même la pandémie de COVID-19 et ses répercussions n’ont pas réussi à interrompre ces débats. Au contraire, l’appel à la réduction durable des émissions de CO2 a gagné en intensité dans le monde entier. De nombreux investisseurs ont rejoint cette tendance. Les fonds intégrants les critères ESG et affichant une empreinte carbone réduite font l’objet d’une demande accrue. Le fournisseur d’indices MSCI a donc décidé de prendre davantage en compte les émissions de CO2 dans l’approche indicielle «ESG Leaders» et de se montrer plus strict concernant l’exclusion d’entreprises aux activités commerciales controversées.

Credit Suisse Index Solutions a d’ores et déjà décidé de se baser sur les indices MSCI ESG Leaders lors de l’introduction de ses fonds durables. Les indices largement diversifiés couvrent toutes les régions et présentent des profils de risque/rendement comparables avec leurs indices parents. Cela s’explique principalement par une approche «Best-in-Class» qui laisse inchangée la pondération des différents secteurs et régions. Les indices de durabilité MSCI admettent uniquement les titres ayant passé avec succès un processus de sélection en plusieurs étapes (cf. graphique 1).

Graphique 1: MSCI ESG Leaders – étapes de construction

Sources: MSCI, Credit Suisse, octobre 2020

Nouveaux critères d’exclusion à partir de décembre 2020

Afin de rapprocher davantage les indices ESG Leaders de la neutralité climatique et de continuer d’uniformiser les différents indices ESG, MSCI introduira de nouveaux critères d’exclusion pour les indices ESG Leaders à partir de décembre 2020. Il s’agit, en premier lieu, de réduire autant que possible les émissions de dioxyde de carbone.

En vue de la réduction des émissions de CO2, un plafond de 5% est désormais appliqué pour le charbon thermique (extraction, vente et utilisation pour la production d’électricité) ainsi que pour l’extraction de pétrole et de gaz non conventionnels. Les entreprises dont les activités dans ces secteurs dépassent 5% du chiffre d’affaires total sont automatiquement exclues de l’indice ESG Leaders. Le graphique suivant montre la manière dont les émissions de CO2, le chiffre d’affaires issu d’activités riches en émissions de CO2 ainsi que la pondération indicielle d’entreprises affichant des revenus issus de combustibles fossiles et du charbon thermique diminuent par rapport à l’indice de base avec la nouvelle approche (cf. graphique 2).

Graphique 2: Simulation des émissions de CO2 et des revenus avec la nouvelle approche

Sources: MSCI, Credit Suisse, octobre 2020

Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent pas un indicateur fiable de résultats courants ou futurs.

La mise en valeur accrue des entreprises respectueuses du climat constitue un changement parmi d’autres à compter de décembre 2020. La marge de manoeuvre dans les secteurs d’activités controversés diminue également (cf. tableau 1).

Les recettes issues de la vente de produits de tabac sont désormais plafonnées à 5% du chiffre d’affaires d’une entreprise. Les apports générés via les armes à feu civiles doivent être inférieurs à 15% du revenu total. Le nombre des entreprises incluses dans les indices ESG Leaders diminue d’environ 2% en raison des efforts accrus pour réduire les émissions de CO2 et des critères ESG plus stricts.

Tableau 1: Amélioration du filtrage d’activités commerciales controversées

Sources: MSCI, Credit Suisse, octobre 2020

Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent pas un indicateur fiable de résultats courants ou futurs.

Bien que certaines entreprises sortent des indices ESG Leaders en raison des nouvelles exigences et de l’exclusion de secteurs riches en émissions de CO2, le profil de risque/rendement des indices précités n’en est que légèrement modifié (cf. tableau 2). D’une part, la pondération des entreprises exclues est relativement faible dans l’indice (moins de 2% sur la base de l’indice MSCI World2). D’autre part, les entreprises à fortes émissions de CO2 sont généralement concentrées sur un nombre limité de secteurs. En outre, les entreprises appartenant à un même secteur présentent en général des profils de risque/rendement similaires. Etant donné que les nouveaux indices ESG Leaders demeurent neutres en termes de secteurs par rapport aux indices de base, la pondération des entreprises exclues sera compensée par d’autres entreprises du même secteur.

Tableau 2: Comparaison du profil risque/rendement

 

MSCI World Index

MSCI World ESG Leaders Index –avant MSCI World ESG Leaders Index –après
Rendement total

8.6%

8.7%  9.6%
Risque total 11.5% 11.6%  11.5%
Erreur de suivi (ex post)3 1.2%

1.2%

Sources: MSCI, Credit Suisse; le rendement total est basé sur des données simulées de novembre 2014 à janvier 2020

Les performances historiques et les scénarios de marché financier ne constituent pas un indicateur fiable de résultats courants ou futurs.

Contrairement aux stratégies qui se concentrent exclusivement sur le thème du climat, nous nous appuyons sur l’approche «ESG Leaders». D’une part, celle-ci prend en compte de nombreux aspects du développement durable et, d’autre part, elle présente une très faible erreur de suivi par rapport à l’indice standard.

Les nouveautés qui entreront en vigueur en décembre 2020 permettront aux investisseurs d’investir encore plus simplement dans des entreprises qui luttent contre le changement climatique et évitent les activités controversées. En outre, l’expérience montre qu’il en résulte souvent un rendement attractif. Cela vaut particulièrement pour nos Credit Suisse Index Funds, qui sont largement diversifiés et présentent ainsi un profil de risque/rendement optimal. La forte croissance de notre gamme ESG (20 fonds qui couvrent toutes les catégories de placement et les régions importantes ainsi que des actifs sous gestion d’un montant supérieur à 8 mia CHF en trois ans) démontrent que l’approche indicielle «ESG Leaders» s’est imposée comme une référence auprès des investisseurs institutionnels.

Risques généraux des fonds indiciels

  • Les fonds n’offrent aucune protection du capital. Les investisseurs encourent le risque de perdre tout ou partie des capitaux
    investis.
  • Les placements du fonds sont soumis aux fluctuations du marché.
  • Les fonds ne surperforment pas de façon significative leurs indices de référence.
  • Les actions sont soumises à des risques spécifiques au marché, au secteur et à l’entreprise qui peuvent entraîner des fluctuations
    de cours.

Les objectifs de placement, risques, coûts et frais du produit ainsi que les informations produit complètes figurent dans le prospectus du fonds (ou le document d’offre correspondant). Ce prospectus ou document doit être examiné avec soin avant tout investissement.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter

Nous contacter