News & Insights

Simples et faciles à négocier – Les ETF gagnent en popularité

Credit Suisse Asset Management ajoute des fonds négociés en bourse à son éventail de produits, complétant ainsi la gamme des fonds indiciels du Credit Suisse. Les ETF sont appelés à jouer un rôle de plus en plus important en raison de la numérisation actuelle.

Les fonds négociés en bourse (ETF) sont demandés. Rares sont les produits d’investissement qui ont connu une telle croissance de popularité ces dernières années tant auprès des particuliers et que des investisseurs institutionnels. Quelle est donc le secret de leur succès? Ils sont simples, transparents et généralement avantageux en termes de coûts. Leurs parts peuvent s’acheter et se vendre à tout moment dans une journée de négociation (intraday) sur un marché secondaire liquide. Leur niveau élevé de liquidité en fait également les favoris des entreprises fintech et des conseillers robotisés dont les ordres d’achat et de vente augmentent encore la liquidité.

Après s’être retiré des affaires d’ETF il y a quelques années, Credit Suisse Asset Management s’y engage à nouveau, répondant ainsi au souhait de nombreux investisseurs. Ce retour n’est pas passé inaperçu. Les ETF complètent la gamme des fonds indiciels, qui comprend plus de 90 produits pour un volume total de plus de 132 mrd CHF (au 31.12. 2019).

Il est logique que nous élargissions notre gamme de fonds. Du fait de notre activité avec les fonds indiciels, nous disposons de la masse critique, de la technologie et de l’expertise nécessaires pour offrir à nos clients un service de premier ordre couvrant tous les aspects des ETF,

explique Valerio Schmitz-Esser, responsable des solutions indicielles chez Credit Suisse Asset Management.

Néanmoins, la popularité grandissante des ETF ne doit pas occulter le fait que, selon les données de Morningstar, les fonds indiciels représentent toujours plus de la moitié du volume des investissements passifs en Europe. Les observateurs du marché s’attendent à ce que ces fonds croissent plus vite que les ETF ces prochaines années, et Credit Suisse Asset Management est susceptible de tirer fortement profit de cette évolution puisqu’il est le premier promoteur de fonds indiciels en Suisse et l’un des leaders de ce domaine en Europe.

Parallèles et différences

À l’instar des fonds indiciels, qui sont négociés quotidiennement à la valeur nette d’inventaire (VNI), les ETF adoptent une approche d’investissement passive, reproduisant un indice de référence aussi précisément que possible, également en termes d’efficacité des coûts. La performance de ces deux types de fonds est étroitement liée à celle de leur indice, ce qui les distingue des fonds gérés activement, lesquels peuvent s’écarter considérablement du rendement de leur indice de référence. Les parts des ETF s’achètent et se vendent à tout moment pendant les heures de négociation officielles, ce qui procure aux investisseurs davantage de flexibilité. Le prix d’une part d’ETF correspond au cours acheteur ou vendeur, plus la commission de courtage. L’écart entre le prix d’achat et le prix de vente dépend du volume des transactions. Comme les ETF pratiquent le trading à haute fréquence, ils permettent d’exploiter des opportunités tactiques.

La souscription et le rachat des parts d’un fonds indiciel se font à la valeur nette d'inventaire (VNI). Celle-ci est calculée sur la base des cours de clôture. En outre, un petit prélèvement est effectué pour couvrir les coûts de transaction et protéger les investisseurs existants contre la dilution de leurs parts. Les fonds indiciels permettent par exemple de prendre des positions stratégiques dans un segment de marché sélectionné.

L’objectif est la reproduction intégrale

Il y a deux grandes approches d’investissement: la reproduction intégrale et la reproduction optimisée. Les ETF adossés au Swiss Market Index (SMI) ou au MSCI Europe répliquent intégralement ces indices. En d’autres termes, ils détiennent toutes les actions incluses dans ces indices et les pondèrent à l’identique. En dehors de quelques lignes secondaires, les ETF adossés au Swiss Performance Index (SPI) ou au MSCI Emerging Markets détiennent également tous les titres de ceux-ci. Par comparaison, les fonds obligataires répliquent leurs indices de référence au moyen d’un échantillonnage optimisé.

Comparaison des fonds indiciels et des ETF

Similitudes
Les deux types de fonds poursuivent une stratégie d’investissement passive et visent à reproduire l’indice de référence aussi fidèlement que possible tout en limitant au maximum les coûts et les écarts par rapport à la performance de l’indice. Ils répliquent physiquement leurs indices de référence. Une part correspond à l’investissement minimum.
Différences
   
  Fonds indiciels
ETF
Liquidité
Quotidienne
Négociation intrajournalière
Adéquation du placement
Stratégie à long terme
Allocation tactique
Prix de transaction
VNI plus/moins le prélèvement pour éviter la dilution*
Cours acheteur ou vendeur au moment de la transaction, plus la commission de courtage
Investissement minimal
1 part 1 part
Droit de timbre

Fonds de droit suisse: les souscriptions et les rachats de parts sont exonérés du droit de timbre.

Fonds de droit luxembourgeois: un droit de timbre de 0,15% est prélevé uniquement sur le montant de la souscription.

ETF de droit irlandais: un droit de timbre de 0,15% est prélevé sur toutes les transactions.

* Étalement des souscriptions et/ou des rachats pour compenser les frais de transaction encourus.

Scope – le magazin

S'abonner