News & Insights

Actions A chinoises: une opportunité unique

Le marché des actions A chinoises affiche actuellement une capitalisation boursière totale de 7400 milliards USD et un volume quotidien moyen de plus de 60 milliards USD. 

Le marché des actions A chinoises

En comptant les valeurs cotées à Hong Kong, c’est le deuxième marché d’actions au monde. Créé à la fin des années 1980 et composé des bourses de Shanghai et de Shenzhen, le marché des actions A chinoises était à l’origine réservé aux capitaux chinois. L’ouverture aux capitaux étrangers s’est faite selon une approche prudente: dans le cadre des programmes Qualified Foreign Institutional Investor (QFII), lancé en 2002, et Renminbi Qualified Foreign Institutional Investor (RQFII), lancé en 2011, les investisseurs étrangers doivent obtenir une licence du gouvernement chinois et sont soumis à des restrictions.

Le premier programme d’investissements directs, Shanghai-Hong Kong Stock Connect (SHKSC), a été lancé en 2014 pour libéraliser davantage ce marché. Il permet aux investisseurs étrangers d’investir dans les actions éligibles, leur facilitant considérablement l’accès à la bourse de Shanghai. Très attendu, le programme Shenzhen-Hong Kong Stock Connect (SZHKSC) a suivi en décembre 2016.

La bourse de Shenzhen, un marché très peu exploité

La bourse de Shenzhen regroupe des sociétés à croissance rapide (hautes technologies, santé, industries vertes, etc.), des PME et le segment ChiNext, le «Nasdaq chinois». Plus de 50% des sociétés qui y sont cotées participent à la «nouvelle économie» chinoise (contre 20% seulement à Shanghai), et plus de 75% des actions sont aux mains d’investisseurs privés (à Shanghai, 70% des valeurs sont détenues par l’Etat). Le programme SZHKSC offre des opportunités uniques de diversification du portefeuille et permet d’acheter diverses actions non proposées sur les marchés de Hong Kong et de Shanghai.

Selon l’autorité de surveillance des valeurs boursières chinoises (CSRC), moins de 1,2% des actions A cotées à Shenzhen et moins de 1,5% de l’ensemble des actions A chinoises étaient aux mains d’investisseurs étrangers en 2016. C’est bien moins qu’en Corée (30%), au Brésil (30%) et en Russie (23%), par exemple (sources: Bloomberg, HSBC, Credit Suisse, décembre 2016). Shenzhen nous semble donc être le marché le moins exploité au monde et, partant, l’un des moins connus des investisseurs internationaux.

Les actions A chinoises pourraient intégrer les indices MSCI en 2017 – une opportunité unique

La possible inclusion des actions A chinoises dans les indices MSCI aura un impact sur le marché. Il s’agit selon nous d’une opportunité unique. Une fois totalement intégrées, les actions A chinoises pourraient représenter 20% de l’indice MSCI Emerging Markets. Elles en formeraient déjà une part significative avec seulement la moitié des titres inclus. Les gestionnaires d’actions mondiaux, et particulièrement les investisseurs institutionnels, les trackers indiciels et les ETF, pourraient devoir injecter 300 milliards USD sur le marché ces prochaines années pour répliquer les positions de l’indice de référence.

Lorsque la Corée, un marché de bien moindre ampleur, a été incluse dans l’indice MSCI Emerging Markets, la part des investisseurs étrangers est passée de 16,5% en 1999 à 40% à 2004, et le processus d’inclusion de toutes les valeurs a duré six ans. Celui de Taïwan a pris encore plus longtemps (dix ans), et s’est traduit par un bond similaire des participations étrangères. L’intégration des actions A chinoises devrait être bien plus rapide et pourrait correspondre à la promotion de la Corée et de Taïwan au statut de marché développé.

Le PIB chinois connaît toujours une croissance rapide et les entreprises chinoises de la «nouvelle économie» cotées à Shenzhen devraient voir leurs bénéfices augmenter de plus de 10% en 2017

Divers chiffres pointent vers une amélioration conjoncturelle en Chine. A 51,9 points, le PMI Caixin a dépassé les attentes du consensus en décembre. D’autres indicateurs de croissance sont également encourageants. L’indice des prix à la production a encore progressé, atteignant un plus haut de cinq ans en décembre, à 5,5%. Si les sceptiques indiquent que la conjoncture chinoise ralentit, le PIB devrait encore augmenter de plus de 6% en 2017, bien plus que dans la zone euro et aux Etats-Unis. (Sources: données du FMI, octobre 2016).

Le gouvernement chinois s’efforce de trouver un équilibre entre la stabilisation du renminbi, la croissance de l’économie réelle, la limitation des bulles d’actifs et le désendettement de l’économie réelle. Les réformes relatives à l’offre ont porté les investissements dans les infrastructures et les nouveaux projets immobiliers en 2016. La consommation est restée soutenue tant sur le plan intérieur qu’internationale, pointant vers une tendance haussière de la demande agrégée de l’économie réelle. Les effets des politiques de stabilisation de la croissance menées ces dernières années se feront graduellement sentir et permettront un redressement des bénéfices.

Ressources de la division Credit Suisse Asset Management en matière d’actions chinoises – accent sur les actions de classe A et collaboration avec notre joint venture ICBCCS à Beijing

L’équipe actions asiatiques de Credit Suisse Asset Management a été créée à Singapour en 2012. Avec l’ajout de nouvelles stratégies à la gamme, une branche a été également ouverte à Hong Kong en 2016. La stratégie relative aux actions A chinoises exploitant les quotas QFII a été doublée d’un programme de compte géré China Connect et d’une stratégie de revenus de dividendes asiatiques investissant largement dans les actions chinoises.

Depuis sa création, l’équipe est conseillée par ICBCCS, à Beijing, pour sa stratégie sur les actions A chinoises, avec le recours à des stratégies bottom-up avec une gestion active très marquée et un tracking error élevé. Notre joint venture ICBC Credit Suisse Asset Management (ICBCCS), qui possède l’une des plus grandes équipes actions onshore en République populaire de Chine, offre une expertise d’investissement local, avec près de 80 spécialistes des investissements actions.

Pour de plus amples informations (comme la fiche d’information, la performance ou les commentaires trimestriels actuels des fonds), veuillez cliquer ici.

Veuillez noter que la clause de non-responsabilité mentionnée à la fin du PDF s’applique.