Chine – investir efficacement et dans une perspective d’avenir
News & Insights

Chine – investir efficacement et dans une perspective d’avenir

Pionnier technologique, mégalopoles, puissance économique: avec près de 1,5 milliard d’habitants et plus de 100 villes de plus d’un million d’habitants, la Chine bénéficie désormais d’un grand poids dans l’économie mondiale.

Toujours en termes de capitalisation boursière, le marché boursier chinois se classe au deuxième rang mondial et le marché obligataire chinois local à la troisième place. La détermination avec laquelle la Chine s’efforce d’atteindre, ou a déjà atteint, des positions de pointe dans un large éventail de domaines est impressionnante.

Sous-représentée malgré sa forte croissance économique

La population chinoise tout comme la volonté des Chinois de remplacer les Etats-Unis au rang de première puissance économique ne cessent de croître. La Chine a fait couler plus de béton entre 2011 et 2013 que les Etats-Unis sur l’ensemble du XXe siècle. Suite au boom dans la construction, la Chine compte aujourd’hui déjà 15 villes de plus de 10 millions d’habitants. Par ailleurs, avec 373 milliardaires1 et plus de 1,5 million de millionnaires, la Chine figure parmi les pays où vivent le plus grand nombre d’individus fortunés. Rien d’étonnant donc que le produit intérieur brut (PIB) de la Chine ne cesse de croître plus vite que dans tout autre pays (voir graphique à la page précédente).

Part des Etats-Unis et de la Chine dans le PIB mondial

Part des Etats-Unis et de la Chine dans le PIB mondial

Source: imf.org/external/datamapper/PPPGDP@WEO/USA/CHN, données au 30.06.2019

Les taux de croissance annuels illustrent la forte progression économique qui a conduit à une augmentation massive de la part de la Chine dans le PIB mondial. A terme, le différend commercial actuel ne pourra pas ralentir la Chine dans son ascension. Le Fonds monétaire international estime que, d’ici à 2030, la Chine aura détrôné les Etats-Unis comme première puissance économique.

Il est donc d’autant plus surprenant de voir que la Chine soit encore sous-représentée dans les portefeuilles de nombreux investisseurs étrangers. Il en va de même des indices boursiers mondiaux. Ainsi, les actions chinoises ne représentent actuellement que 3,8% du MSCI All Country World Index (MSCI ACWI), tandis que les Etats-Unis, première puissance économique, y tiennent une pondération de 55% (voir graphique ci-dessous).

MSCI ACWI: capitalisation boursière Chine et Etats-Unis

MSCI ACWI: capitalisation boursière Chine et Etats-Unis

Source: MSCI, Credit Suisse, données au 30.06.20192

Certes, la pondération dans le MSCI ACWI augmente progressivement, notamment en mai 2018 en raison de l’inclusion des actions domestiques chinoises (actions A) dans l’indice. Et le plafond de 2,5% de la capitalisation boursière fixé en mai sera porté à 20% d’ici à fin novembre 2019. Il n’en demeure pas moins que le poids de la Chine devrait augmenter encore bien davantage pour refléter correctement la part actuelle du pays par rapport à son PIB.

Beaucoup de facteurs plaident en faveur de la Chine

Avec l’introduction de Stock Connect et Bond Connect – plateformes permettant aux étrangers d’accéder au marché intérieur chinois sans solliciter de quota – la Chine a gagné en importance dans les portefeuilles globaux. Un constat que les arguments suivants viennent étayer:

  • L’orientation intérieure du marché des capitaux chinois s’assouplit de plus en plus, de sorte que de nombreuses barrières à l’entrée pour les investisseurs étrangers sont progressivement levées.
  • La Chine est l’un des principaux acteurs mondiaux de la technologie et de l’innovation. Ce fait se reflète aussi bien sur le marché des capitaux chinois que dans la présence internationale croissante des investisseurs chinois.
  • Les actions chinoises offrent par ailleurs d’intéressants avantages de diversification dans un portefeuille, car elles présentent un degré de corrélation relativement faible avec d’autres marchés.

Le moment est donc venu de se pencher sérieusement sur les investissements dans les valeurs mobilières en Chine.

Variété du marché boursier

Le marché boursier chinois peut être découpé en trois segments:

  • Actions H: négociées à Hong Kong, les actions H sont des actions de sociétés chinoises continentales que les investisseurs étrangers peuvent acquérir sans aucune restriction. Les premières d’entre elles ont déjà été émises en 1993.
  • N-Chips: négociées aux Etats-Unis (Nasdaq), les N-Chips sont des actions chinoises continentales essentiellement issues de sociétés technologiques. Elles peuvent également être négociées sans restriction par des étrangers.
  • Actions A: au départ, les actions domestiques chinoises étaient réservées aux investisseurs chinois. Suite au lancement de Stock Connect via Shanghai (2014) et Shenzhen (2016), les actions A peuvent également être acquises par des étrangers sans faire l’objet de quotas. De nombreuses sociétés chinoises tournées vers le marché intérieur n’ont émis que des actions A.

En termes de volume, les actions H représentent environ 44% de la valeur de marché des actions chinoises continentales, les cotations américaines un peu moins de 15% et les actions A presque 41% (voir graphique ci-dessous).

Pays de cotation

Pays de cotation

Quelle: msci.com/msci-china-all-shares, Daten per 30.06.2019

Comment investir sur le marché boursier chinois?

Plusieurs options s’offrent aux investisseurs étrangers désireux d’investir sur le marché boursier chinois. Elles consistent essentiellement en des Exchange Traded Funds (ETF). Cependant, la plupart d’entre eux ne couvrent qu’une partie du marché des actions chinoises. Par exemple, les ETF sur le CSI 300 Index ne contiennent que des actions A, alors que les ETF sur le FTSE China 50 contiennent 50 actions négociées uniquement à Hong Kong.

Bien que le MSCI China Index, qui est un indice particulièrement répandu, contienne des actions des trois segments (actions H, actions A et N-Chips), les actions A sont actuellement encore plafonnées à 10% de leur valeur de marché. De plus, les produits indiciels sur la Chine proposés actuellement sont relativement chers.

Le nouveau fonds indiciel CSIF (Lux) Equity China Total Market se distingue par son indice de référence, le MSCI China All Shares Index. Contrairement au MSCI China Index, le MSCI China All Shares Index prend actuellement déjà en compte les actions A à leur pleine valeur de marché. Ce dernier indice est donc un outil tourné vers l’avenir, car il anticipe déjà la pondération plus élevée des actions A dans le MSCI China, évolution à laquelle on peut s’attendre dans les prochaines années.

Pour les investisseurs étrangers, la porte sur les actions domestiques chinoises s’ouvre de plus en plus. Longtemps, les actions négociées en dollar de Hong Kong, en dollar américain et en dollar de Singapour ont été le seul moyen pour eux d’investir en actions chinoises. Or, les bourses de Shanghai et de Shenzhen offrent désormais également aux investisseurs étrangers un accès, via Stock Connect, aux actions domestiques chinoises négociées en renminbi, les actions dites A-Shares (actions A).

Oliver Ferrari, Head of Emerging Markets & Small Caps Index Solutions

Hormis quelques actions spécifiques qui ne sont actuellement pas disponibles aux investisseurs étrangers via Stock Connect et dont la pondération indicielle est inférieure à 1%, le CSIF (Lux) Equity China Total Market réplique intégralement le MSCI China All Shares Index.

L’indice investit dans pas loin de 700 actions, ce qui en fait l’instrument le plus diversifié du marché boursier chinois selon la méthodologie MSCI. Il présente par ailleurs un faible taux de rotation et des coûts d’exploitation très bas.

CSIF (Lux) Equity China Total Market (lancé le 19.08.2019)  
Indice de référence MSCI China All Shares
Ticker Bloomberg M1CNAL
Spread en faveur du fonds Souscriptions: 0,34%
Rachats: 0,38%
Devise du fonds USD
ISIN LU1815001661
Banque dépositaire locale HSBC Hong Kong
Erreur de suivi ex ante 0,15% par an
Taux de rotation annuel (unilatéral)

5,7% (YTD 2019)
7,5% (2018)
6,7% (2017)

Pas d’investissement sans risque

Plusieurs raisons expliquent la réticence des investisseurs étrangers à investir dans les actions chinoises par le passé. En particulier, les incertitudes quant au cap économique du gouvernement, les contraintes bureaucratiques et le manque de transparence ont fait hésiter les investisseurs du monde occidental. Cependant, les choses sont en train d’évoluer favorablement depuis un certain temps. Il n’en demeure pas moins que la réplication du MSCI China All Shares Index

  • Une erreur de suivi accrue, car certains titres ne sont pas négociables via Stock Connect. Fin mai 2019, ils représentaient moins de 1% de la capitalisation boursière de l’indice.
  • De la volatilité en plus, car l’indice repose sur une monnaie non négociable (monnaie offshore contre monnaie onshore). Le renminbi offshore (CNH) liquide, pertinent pour le portefeuille du fonds, représente bien un équivalent en tous points du renminbi onshore (CNY), qui constitue la base de l’indice. Toutefois, comme l’arrimage n’est pas de 100%, il peut y avoir de légères différences de performance à court terme entre le portefeuille du fonds et l’indice.
  • L’indice contient des poids lourds tels que Tencent et Alibaba (voir tableau).
Les 10 principales composantesdu MSCI China All Shares Index Poids dans l’indice
TENCENT HOLDINGS LTD (CN) 9,2%
ALIBABA GROUP HLDG ADR 8,2%
CHINA CONSTRUCTION BANK H 2,9%
PING AN INSURANCE H 2,4%
CHINA MOBILE 2,1%
KWEICHOW MOUTAI A 1,9%
ICBC H 1,8%
PING AN INSURANCE A 1,4%
BANK OF CHINA H 1,3%
CHINA MERCHANTS BANK A 1,2%
Total 32,3%

Malgré des risques non négligeables, une chose est certaine à nos yeux: la Chine prend une importance grandissante. Pour diversifier son portefeuille de façon opportune, on ne peut ainsi se passer du deuxième plus grand marché boursier du monde. Avec le CSIF (Lux) Equity China Total Market, Credit Suisse Asset Management propose un produit efficace et transparent aux investisseurs qui n’ont ni l’expertise ni le temps pour des sélections de titres et des processus de placement complexes. Il offre la possibilité de représenter, dans la mesure qui lui est due, la puissance économique de la Chine dans le portefeuille.

Souhaitez-vous en savoir plus sur Credit Suisse Index Solutions?

Le fonds à compartiments multiples CSIF (CSIF: Credit Suisse Index Funds) comprend désormais 90 fonds. 52 d’entre eux font référence à des indices d’actions, 33 à des indices obligataires, quatre à des indices immobiliers et un fonds investit dans l’or physique. Nos fonds indiciels peuvent être utilisés aussi bien par des investisseurs institutionnels que par des investisseurs privés comme éléments stratégiques d’un portefeuille et pour la mise en oeuvre de décisions de placement tactiques. Ils sont également utilisés dans le cadre de mandats.