China: a new universe for your investments
News & Insights

Chine: un nouvel univers pour vos investissements

Un fonds lancé par Credit Suisse Asset Management il y a seulement quelques mois permet aux investisseurs d’accéder au marché obligataire chinois, le troisième plus grand du monde. En croissance rapide, ce marché s’ouvre de plus en plus aux investisseurs étrangers.

Parmi les investisseurs obligataires, nombreux sont ceux qui rêvent depuis longtemps de pouvoir investir dans un nouvel univers à l’objectif de rendement compris entre 4,5 et 5,5%, caractérisé par une notation de crédit relativement élevée et une faible sensibilité aux variations de taux d’intérêt. Un fonds lancé l’année dernière par Credit Suisse Asset Management exauce ce vœu. Il investit principalement dans des obligations onshore d’entreprises et d’établissements financiers libellées en renminbi, qu’il se procure sur le marché interbancaire. Les émetteurs ont leur siège en Chine ou y réalisent une part significative de leurs activités commerciales. Le fonds peut aussi investir, dans une moindre mesure, dans des emprunts d’État, des obligations émises par des banques détenues par l’État et des gouvernements locaux ou encore sur d’autres marchés onshore et offshore asiatiques. Il cherche à générer de l’alpha par une gestion active de la duration, une allocation sectorielle active et une sélection bottom-up des émetteurs.

Les secteurs suivants captent la majeure partie des investissements: les banques (y compris les banques de prêts politiques contrôlées par l’État), les emprunts d’État, les mines de charbon, les métaux et mines, l’immobilier, l’approvisionnement en électricité, les distributeurs et les grossistes.

Participer au troisième marché obligataire mondial

Notre nouveau fonds met à la portée des investisseurs un marché obligataire qui non seulement figure parmi les trois plus importants du monde mais s’est également imposé comme une classe d’actifs à part entière. Ce marché a de bonnes chances d’être inclus dans des indices obligataires mondiaux, attirant des flux financiers alloués autant à la gestion active qu’à la gestion passive.

Puisqu’il est faiblement corrélé aux marchés obligataires mondiaux, les investisseurs bénéficient d’un effet de diversification très positif. D’autre part, le soutien de taille apporté par le gouvernement aux entreprises est un garant de stabilité et contribue à l’amélioration continue des fondamentaux des émetteurs. Enfin, la gouvernance d’entreprise et la transparence répondent progressivement aux attentes des investisseurs occidentaux. Il convient tout de même de ne pas ignorer les risques généralement associés aux obligations et aux investissements sur les marchés émergents. En l’occurrence, les risques de change encourus par les investissements en renminbi ne sont pas négligeables.

Étant donné que plus de 85% des obligations ont une échéance de moins de cinq ans, l’univers des obligations d’entreprises chinoises est relativement peu sensible aux variations des taux d’intérêt. Le marché obligataire chinois a pour particularité d’offrir le plus haut rendement réel parmi les grands marchés obligataires. Le rapport risque/rentabilité y est perçu comme favorable.

Une équipe de placement chevronnée située en Asie supervise la gestion du fonds.
Ses investissements en obligations d’entreprises asiatiques et offshore chinoises affichent un historique de performance impressionnant. L’équipe s’appuie par ailleurs sur l’expérience et la connaissance approfondie du marché local dont dispose ICBCCS, l’un des plus grands gérants d’actifs obligataires en Chine.

Vous voulez en savoir plus sur la Chine et sur son ascension?

Download PDF This link target opens in a new window Téléchargez SCOPE