News & Insights

Un investissement à la source: les technologies d’automatisation représentent la prochaine vague d’opportunités

A mesure que les technologies d’automatisation se répandront, les investisseurs constateront des gains dans les entreprises misant sur la robotique et sur l’intelligence artificielle. Mais la vraie opportunité se situe au niveau des sociétés qui développent et entretiennent ces technologies.

L’automatisation a le potentiel de créer d’énormes gains en efficacité, réduisant les frais généraux et améliorant la productivité à tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement. Une raison plus importante de prêter attention à la robotique et aux autres technologies d’automatisation existe toutefois: leur prix baisse actuellement.

Croissance exponentielle de la robotique et de l’automatisation

En 1965, Gordon Moore, l’un des fondateurs d’Intel, avait prédit que l’innovation technologique allait progresser à un rythme extraordinaire, notant que le nombre de transistors sur les puces informatiques et la complexité des circuits intégrés doublaient chaque année, les rendant exponentiellement moins chers, plus rapides et plus petits. Il avait pronostiqué par ailleurs que cette tendance allait se poursuivre longtemps à l’avenir.

La loi de Moore, comme on est venu à appeler cette prévision, s’est avérée correcte à ce jour, non seulement pour les transistors, mais aussi pour toutes les formes de technologie. Celle-ci devient meilleur marché, plus performante et plus petite, y compris dans la robotique. Aujourd’hui, le prix des robots et de l’automatisation recule déjà.

A mesure que le coût baisse, l’investissement dans les technologies d’automatisation devient une option réaliste pour un nombre croissant d’entreprises. Alors que de plus en plus de sociétés se tournent vers l’automatisation, l’«effet boule de neige» crée un immense essor. L’année dernière, la Fédération internationale de la robotique (International Federation of Robotics, IFR) a estimé la croissance annuelle à 8%, plus de 240 000 robots ayant été vendus dans le monde en 2015.1  Mais les chiffres de l’expansion à venir sont encore plus parlants.

L’IFR prédit que 2,3 millions de robots1 seront en utilisation au plan mondial d’ici à 2018, ce qui représente une augmentation massive par rapport aux 240 000 unités vendues en 2015.  

Diffusion des technologies d’automatisation

Les secteurs dans lesquels les technologies d’automatisation gagnent actuellement le plus de terrain sont les industries de l’automobile et de l’électronique en Chine. «Il y a quelques années seulement, il n’existait qu’une petite poignée de fabricants», explique Joe Gemma, président et CEO de KUKA Robotics Corporation.2 «La branche est en train d’établir une solide assise en Chine, qui s’équipe en vue de devenir un producteur de robots, en plus d’un consommateur.»

En 2014, le nombre d’unités installées dans l’industrie automobile chinoise a grimpé à 21 000, contre 14 000 l’année précédente; dans le secteur de l’électronique, l’expansion a été plus forte encore, les ventes et les installations de robots passant de 6500 en 2013 à 16 000 en 2014.2

Plus important encore, ces entreprises chinoises étendent leurs opérations à la Silicon Valley, parfois sous forme de capital-risque, parfois par la création de groupes de réflexion. Le résultat final est toutefois le même: les technologies d’automatisation quittent le domaine de la science-fiction pour devenir la nouvelle façon standard de faire les choses.

La vraie opportunité d’investissement

Il y a quelques années, les sociétés réduisaient leurs coûts en passant à l’informatique dématérialisée, faisant des prestataires de «cloud computing» les grands vainqueurs.3  Ceux-ci ont grandi de pair avec l’industrie, leurs technologies donnant naissance à d’autres entreprises. Aujourd’hui, une transition est en cours vers les fournisseurs de systèmes d’automatisation.

Selon Gartner,4 près de 75% des grandes entreprises détiendront au moins quatre technologies d’automatisation dans leur portefeuille de gestion informatique d’ici à 2017, le nombre total de prestataires augmentera de 50% et le nombre de fournisseurs existants chutera de 20%. Toutes ces entreprises auront besoin de logiciels pour faire fonctionner leurs nouveaux systèmes, ainsi que de toute une série de composants tels que des capteurs. En d’autres termes, une technologie engendre l’autre. Par conséquent, à l’instar des sociétés d’informatique dématérialisée dans les années écoulées, les prestataires de solutions d’automatisation seront les grands gagnants dans les années à venir.

A mesure que les technologies d’automatisation se répandront, les investisseurs constateront des gains dans les entreprises misant sur la robotique et sur l’intelligence artificielle. Mais la vraie opportunité se situe au niveau des sociétés qui développent et entretiennent ces technologies.