Revenu disponible – habitat, trajet pendulaire, crèche: où la vie est-elle la moins chère?
Derniers Articles

Revenu disponible – habitat, trajet pendulaire, crèche: où la vie est-elle la moins chère?

En changeant de domicile, un ménage peut réaliser des économies considérables. La dernière étude du Credit Suisse indique dans quelles communes de Suisse le revenu disponible après déduction des prélèvements obligatoires et des frais fixes est le plus élevé.

Les critères de choix du «bon» lieu de résidence sont multiples. Outre la situation, l'offre d'infrastructures, la disponibilité de logements adéquats, les critères émotionnels et l'attachement à un lieu, les facteurs financiers jouent également un rôle important. Les ménages doivent prendre en compte tant la charge fiscale que d'autres prélèvements obligatoires comme les primes d'assurances maladie ou le calcul de l'imposition de la valeur locative pour les propriétaires afin d'évaluer l'attrait financier de leur lieu de résidence. Par ailleurs, les coûts fixes tels que les loyers, les prix de l'immobilier, les frais de déplacements pendulaires et de garde d'enfants sont autant d'aspects déterminants pour un budget.

Le revenu librement disponible est le montant restant après déduction de toutes les dépenses obligatoires et fixes

Le revenu librement disponible est un critère global qui permet d'évaluer l'attrait financier d'une commune comme lieu de résidence. Il tient compte de tous les frais liés au lieu de domicile. Depuis 2006, le Credit Suisse calcule le revenu disponible dans les quelque 2300 communes suisses et quartiers de grandes villes pour un grand nombre de ménages types. La nouvelle édition prend également en compte les frais de garde d'enfants au niveau des communes.

Cantons: Uri défend sa première place

Comme dans la dernière analyse réalisée en 2011, Uri reste en tête des cantons en termes d'attrait financier. Glaris s'inscrit deuxième. En dehors d'un niveau inférieur de frais de logement, une charge fiscale modérée et des primes d'assurance maladie relativement moins onéreuses caractérisent les deux cantons. En revanche, les cantons urbains de Genève et de Bâle-Ville, qui se situent nettement en dessous de la moyenne nationale, conservent leur position au bas du classement. À revenu égal, les ménages y disposent de moins d'argent en fin de mois pour leurs dépenses de consommation que dans des régions suburbaines ou rurales. L'attrait financier élevé d'un lieu de résidence peut résulter du faible niveau des coûts fixes ou des prélèvements obligatoires. Celui du Jura et de Zoug, qui est similaire, se situe par exemple légèrement au-dessus de la moyenne nationale, mais aucun des deux cantons ne peut prétendre à un meilleur classement en raison de frais de logement élevés dans le cas de Zoug et de dépenses obligatoires supérieures à la moyenne dans celui du Jura. 

Revenu librement disponible dans les cantons suisses 2016

Revenu librement disponible dans les cantons suisses 2016

Indicateur synthétique, CH = 0, sans prise en compte des frais de déplacements pendulaires et de garde d'enfants

Source: Credit Suisse 

Garde externe d'enfants: meilleure marché en Suisse romande

Les familles qui font garder leurs enfants dans des crèches peuvent, en fonction de leur situation financière et du mode de garde, bénéficier du soutien de l'État. Selon le lieu de résidence, les frais de garde d'enfants ont un impact très variable sur le budget d'un ménage. Ceux-ci vont de moins de 3000 francs dans le canton de Berne à plus de 26 000 francs dans d'autres régions pour une famille type ayant un revenu provenant d'une activité lucrative de 80'000 CHF et faisant garder deux enfants à l'extérieur deux jours par semaine. De même, la déduction fiscale maximale des frais de garde varie fortement: elle s'élève à 3000 francs en Valais et peut aller jusqu'à 19'000 francs dans le canton de Neuchâtel, et Uri ne fixe aucun plafond. De manière générale, ce sont les cantons du Valais, du Jura et de Fribourg qui sont les plus avantageux pour les familles recourant à la garde externe d'enfants. Les cantons de Suisse romande ont tendance à être plus généreux en ce qui concerne les allocations familiales, le subventionnement des crèches et la déduction fiscale des frais de garde, et ils sont globalement plus attrayants que la Suisse alémanique dans le cas de ces familles.

Revenu librement disponible dans les communes suisses 2016

Revenu librement disponible dans les communes suisses 2016

Indicateur synthétique, CH = 0, avec prise en compte des frais de garde d'enfants et de déplacement pendulaire vers le centre le plus proche

Source: Credit Suisse, Geostat

Frais de déplacements pendulaires: baisse des déductions fiscales pour les automobilistes depuis le début de l'année

70% des personnes actives en Suisse travaillent en dehors de leur commune de domicile. Près de la moitié des pendulaires utilisent la voiture pour se rendre quotidiennement au travail, un tiers préfère les transports publics. En dépit de frais de déplacement plus élevés, il vaut la peine, dans la plupart des cas, de déménager dans une commune suburbaine – uniquement d'un point de vue financier. Comme les frais de logement y sont inférieurs, la vie y est généralement moins chère qu'en ville. Toutefois, aux frais directs de déplacements pendulaires s'ajoutent le coût de la perte de temps, l'incertitude liée aux embouteillages ou aux retards, ainsi que des facteurs non financiers. Pour atteindre ses objectifs en matière d'environnement et d'aménagement du territoire, la Confédération a réduit de moitié, à 3000 francs, la déduction maximale des frais de déplacement au début de l'année. Habiter à l'extérieur des centres perd donc de son attrait, et la demande de logements ayant une situation centrale a donc augmenté. Divers cantons tels que Zurich et Bâle-Ville ont suivi l'exemple de la Confédération et diminué le montant des déductions de frais de déplacements professionnels. En revanche, les cantons qui dépendent des pendulaires qui y résident continuent d'autoriser la déduction illimitée de ces frais. Il s'agit notamment d'Uri, de Glaris, des Grisons, du Valais et de Fribourg.

Des fact sheets pour toutes les communes suisses et pour les principaux quartiers urbains

Le revenu librement disponible dépend des caractéristiques spécifiques de chaque ménage. La représentation des résultats pour toutes les communes suisses dépasserait le cadre de cette étude. C'est pourquoi le Credit Suisse a établi des fact sheets pour toutes les localités, ainsi que pour les quartiers urbains de Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich. Chaque fact sheet compare l'attrait financier de la commune avec celui des principales localités avoisinantes, et contient des informations sur les coûts des trajets pendulaires et de la garde externe d'enfants.