Global Reach La Suisse et le Credit Suisse

La Suisse et le Credit Suisse

Informations sur des développements politiques, sociaux et écologiques pertinents pour le Credit Suisse.

Politique suisse en matière de marchés financiers

D'un point de vue stratégique, la politique de la Suisse en matière de marchés financiers est destinée à accroître la compétitivité de la place financière, à lutter contre les abus grâce au renforcement des obligations de diligence et à améliorer les conditions-cadres de l'économie dans son ensemble. Qualité, stabilité et intégrité sont les objectifs déclarés. Des trains de mesures spécifiques doivent permettre d'optimiser les conditions-cadres pour la place financière dans le respect des conventions internationales.

Pour développer la stratégie en matière de marchés financiers, le Conseil fédéral a décidé, en automne 2013, de constituer un groupe d'experts de différents horizons, dirigé par le professeur Aymo Brunetti. Outre les autorités et les sciences, l'économie y était elle aussi représentée.

Le groupe d'experts a été mandaté pour étudier les défis de la place financière en Suisse et les opportunités pour la place financière à l'étranger ainsi que pour remettre au Conseil fédéral jusqu'à la fin de 2014 un rapport contenant des bases de décision et des recommandations d'actions pour la stratégie en matière de marchés financiers. Les travaux étaient axés sur les thèmes du processus de régulation, de la mise en œuvre de celle-ci, de l'accès au marché, du contexte fiscal relatif aux activités financières ainsi que des risques économiques.

Le Conseil fédéral a adopté et publié le rapport final.

Informations ulterieures:

La crise financière a entraîné dans le monde entier un renforcement des activités législatives et réglementaires. Parmi les principaux objectifs de la réglementation des marchés financiers, on trouve la protection des individus (créanciers, investisseurs et assurés), la stabilité du système et la garantie du fonctionnement des marchés financiers.

Le document suivant fournit une vue d'ensemble sur le cadre réglementaire international: Financial Regulation and Supervision (Anglais | PDF | 1.5 MB)

A l'issue de la crise financière, de nouvelles règles ont été instaurées pour les banques et les marchés des capitaux. Mais quelles leçons ont été tirées de la crise, quelles lois ont été adoptées et quelles mesures ont été prises? L'infographie ci-dessous vous donne un aperçu clair de l'évolution au sein du secteur financier et indique les principaux éléments mis en place aux niveaux mondial et européen ainsi qu'aux Etats-Unis et en Suisse entre 2008 et 2014.

Des moments clés pour le secteur financier (Anglais | PDF | 4.16 MB)

La Suisse et le Credit Suisse

Les informations concernant l'instabilité des marchés financiers et la crise de la dette inquiètent l'économie et la société. Fiabilité, responsabilité et sécurité sont des valeurs qui prennent donc aujourd'hui encore plus d'importance et que le Credit Suisse considère comme essentielles depuis plus de 150 ans. Nos racines profondes sont en Suisse, même si nous sommes depuis longtemps devenus une banque active dans le monde entier.

Des valeurs sûres pour l'Etat et l'économie

Le bénéfice réciproque que la Suisse et le Credit Suisse tirent l’un de l’autre prend des formes variées. Le Credit Suisse est la banque principale de nombreux Suisses et représente quelque 17 000 places de travail et de formation dans le pays.

Des milliers de places de travail

Environ un employé sur sept du secteur bancaire helvétique travaille au Credit Suisse. La banque est l’un des premiers employeurs du pays et offre des formations continues et des carrières dans de nombreux segments du secteur financier.

Impôts pour la communauté

Le Credit Suisse est l’un des principaux contribuables en Suisse. Au cours des dix dernières années, la banque a versé 3,2 milliards de francs d’impôts sur le bénéfice et le capital à la Confédération, aux cantons et aux communes. A cela s’ajoutent 11,2 milliards de francs de cotisations aux assurances sociales et d’impôts sur le revenu des collaborateurs. De nombreux employés sont des contribuables importants dans Le Credit Suisse: acheteur et leur commune de domicile.

Collaborateurs du Credit Suisse

Collaborateurs du Credit Suisse (45,800 dans le monde)

Etat fin 2014

Un partenaire fiable pour les clients

Chaque année, de nombreux Suisses peuvent acheter ou faire construire leur propre logement grâce au Credit Suisse. La banque soutient les petites comme les grandes entreprises dans le financement de leur activité commerciale et de leurs investissements. La qualité de conseil, l’expertise et la solidité financière font du Credit Suisse un partenaire parfaitement fiable.

Des crédits pour la croissance et la prospérité

Le Credit Suisse octroie en Suisse des crédits totalisant environ 156 milliards de francs, dont deux tiers d’hypothèques servant en majorité à financer la propriété du logement. Environ 68 milliards de francs soutiennent les entreprises en Suisse sous forme de prêts d’exploitation et d’hypothèques.

Parts dans le volume des crédits

Parts dans le volume des crédits (total 156 mrd CHF)

Etat fin 2014
(hors Neue Aargauer Bank)

Une entreprise suisse sur trois est cliente du Credit Suisse, la plupart d’entre elles étant des PME. Les entreprises jouent un rôle déterminant en Suisse. Elles assurent une grande prospérité en tant qu’employeurs, favorisent la croissance par leurs innovations et améliorent les perspectives de l’économie helvétique. C’est pourquoi le Credit Suisse, en tant que banque des entrepreneurs, encourage l’entrepreneuriat à maints égards.

Les crédits non couverts pour le financement de l’exploitation

Les crédits sont importants pour le financement de l’exploitation de nombreuses PME. Et pour les entreprises qui ne sont pas à même de constituer des sûretés, les banques peuvent octroyer des crédits non couverts. Le Credit Suisse est l’un des principaux prestataires de crédits non garantis, ce qui démontre sa disposition à assumer des risques.

Relations avec la clientèle entreprises suisse

  • 159 Années d’expérience professionnelle
  • >100,000 Clients entreprises
  • 30 mrd de crédits du Credit Suisse aux entreprises helvétiques (CHF)
    Etat 2014

Engagement politique et social

Le Credit Suisse accorde généralement à tous ses collaborateurs en Suisse la possibilité de consacrer un jour de travail par an à une mission bénévole auprès d’une organisation partenaire d’utilité publique. De plus, toute personne ayant un mandat politique d’élu hors de son travail a la possibilité d’aménager son temps de travail.

  • 360 Collaborateurs ayant un mandat politique
  • 20,562 Jours pris par les collaborateurs pour service militaire, protection civile, activités Jeunesse et sport
  • 62,270 Heures de travail d’engagements volontaires de collaborateurs,
    p. ex. auprès de la Croix-Rouge suisse
  • 2.85 mn Sommes versées par le Fonds du Jubilé à des organisations à but non lucratif (en CHF)
    Etat 2014

Le chiffres-clés du Credit Suisse en Suisse

Les chiffres-clés du Credit Suisse en Suisse le montrent: la banque joue un rôle important dans l’économie suisse et participe largement à la vie sociale.

  • 1856 Année de fondation de la banque
  • 17,100 Collaborateurs en Suisse
  • 1.7 mio. Clients privés en Suisse
  • >100,000 Clients entreprises suisses
  • 1,800 Conseillers clientèle en Suisse
  • 156 mrd Volume des crédits en Suisse (en CHF)
  • 1.68 mrd Dépenses totales en 2012 en Suisse: biens, services, licences (en CHF)
  • 255 mio. Dépenses annuelles pour l’agrandissement, l’entretien et la gestion du parc immobilier (CHF, moyenne 2012–2014)
  • 11,000 Nombre de fournisseurs en 2014, dont de nombreuses PME suisses
  • 112,800 Journées de formation continue interne (dans le monde)
  • 20,562 Jours pris par les collaborateurs pour service militaire, protection civile et activités Jeunesse et sport en Suisse
  • 62,270 Heures de travail d’engagements volontaires de collaborateurs, p. ex. auprès de la Croix-Rouge suisse
  • 2.85 mio. Sommes versées par le Fonds du Jubilé à des organisations d’utilité publique (en CHF)
  • 204 Succursales en Suisse
    Etat 2014

Place financière suisse

Dans l’économie suisse, un franc sur neuf est généré par le secteur financier. Avec une valeur ajoutée brute totalisant 64 milliards de francs, les banques et les assurances constituent l’un des secteurs d’activité les plus importants. 6% des actifs travaillent dans le secteur financier, ce qui représente plus de 210 000 personnes.

En 2014, le secteur financier comptait 210 000 postes à plein temps, soit 6% de l'emploi total dans les secteurs secondaire et tertiaire. En outre, la place financière crée des emplois supplémentaires dans l'économie suisse de façon directe, indirecte et induite. Emplois dans le secteur financier suisse, en équivalents plein temps.

Emplois dans le secteur financier suisse

Emplois dans le secteur financier suisse, en équivalent plein temps

Source: SIF 2015

Les crédits sont importants pour le financement de l’exploitation de nombreuses PME. Et pour les entreprises qui ne sont pas à même de constituer des sûretés, les banques peuvent octroyer des crédits non couverts. Le Credit Suisse est l’un des principaux prestataires de crédits non garantis, ce qui démontre sa disposition à assumer des risques.

Parmi les autres prestations bancaires disponibles pour les PME, citons notamment les services pour les créations d’entreprise, les produits de trafic des paiements, les produits de financement spéciaux (leasing, factoring, couverture du risque de taux, financements structurés), les transactions sur devises, les financements commerciaux, le financement des exportations, les solutions de prévoyance ou encore le règlement des successions. Pour les fonds non liés à l’exploitation, les banques proposent également des produits aux PME. Ceux-ci dépendent de la disponibilité des ressources financières dans le temps et de la tolérance au risque de l’entreprise.

Unsecured SME Loans

Unsecured SME loans (CHF 56.3 bn)

Source: Swiss National Bank SNB, as of the end of 2013

La contribution du secteur financier aux recettes fiscales de la Confédération, des cantons et des communes comprend les effets directs de l'imposition des revenus et des bénéfices, les effets indirects des étapes de création de valeur en amont, de la consommation des employés et de l'imposition des services financiers, laquelle englobe la taxe sur la valeur ajoutée, le droit de timbre et les impôts anticipés non réclamés.

L'effet fiscal global découlant des prestations et des transactions financières en 2013 est estimé à 18.3 mrd CHF, ce qui correspond à 14% environ de la totalité des recettes fiscales de la Confédération, des cantons et des communes.

Effet de l'imposition du secteur financier et du marché financier 2013

Effet de l'imposition du secteur financier et du marché financier 2013 (total 18.3 mrd CHF)

Source: BAKBASEL 2014

Englobe l'impôt sur le revenu des collaborateurs ainsi que les impôts sur le revenu et le capital des entreprises
Estimations BAKBASEL
Sur la base de la statistique de la TVA 2012, projection pour 2013

Durabilité  

Selon le concept de durabilité, une entreprise ne peut avoir du succès à long-terme que si elle assume ses responsabilités en tant que membre de la société de manière globale. Cette responsabilité ne se réfère pas uniquement aux aspects économiques, mais aussi aux domaines de l'environnement et de la société.

Le Credit Suisse s'efforce de prendre en compte les aspects environnementaux dans son activité. La banque développe des produits et des services qui allient exigences économiques, écologiques et sociales, évalue leur durabilité dans le cadre de la gestion des risques et participe au dialogue pour une économie durable. Elle prend par ailleurs des mesures opérationnelles visant à améliorer son écobilan.

Mais les activités, les succès et les jalons correspondants ne sont pas figés, ils évoluent au fil du temps. C'est pourquoi le Credit Suisse innove sans cesse dans les composantes économique, environnementale et sociale du développement durable. La publication «Innovation for more sustainability» (Des innovations pour un développement plus durable; seulement en anglais ou en allemande) fournit un aperçu à la lecture aisée.

Processus d'évaluation des risques

Mais les aspects environnementaux jouent aussi un rôle dans la gestion des risques. Via son processus d'évaluation des risques, le Credit Suisse clarifie les risques que peut représenter, pour les hommes et pour l'environnement, un projet ou des activités clients. Afin de garantir la prise en compte de l'éventuel impact de transactions et d'autres relations d'affaires sur l'environnement, le climat et la biodiversité, la banque a en outre formulé des directives sectorielles à l'attention des branches exposées.

Informations complémentaires

Le Credit Suisse œuvre en faveur de l'utilisation plus efficace des ressources et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. La gestion de l'énergie figure au centre de cet effort, car la consommation d'énergie représente de loin la plus grosse nuisance environnementale de son activité commerciale.

En 1997, le Credit Suisse a été la première banque au monde à obtenir la certification ISO 14001; depuis lors, elle ne cesse de développer son système de management environnemental. Celui-ci définit les responsabilités et les déroulements et contribue, grâce à des mesures opérationnelles appropriées prises à l'échelle de l'entreprise, à gérer les ressources, à réduire les nuisances environnementales et à limiter les coûts.

Nous avons à nouveau réussi l'audit de contrôle annuel du système de gestion environnementale par la société d'audit externe SGS en 2014.

Avec le complexe de bureaux Uetlihof 2 (Zurich) terminé en 2012, le Credit Suisse a construit le plus grand bâtiment de Suisse satisfaisant à la sévère norme Minergie®-P-Eco. Sa consommation d'énergie de chauffage est à elle seule dix fois inférieure à celle de bâtiments comparables érigés il y a 30 ans.

Credit Suisse's Greenhouse Gas Emissions

Credit Suisse's Greenhouse Gas Emissions in 2014

Etat: Status 2014

Credit Suisse's Greenhouse Gas Emissions

Regional Breakdown of Greenhouse Gas Emissions1 (In metric tons of COequivalents)


Greenhouse gas emission for 2012, 2013 and 2014 are based on net emissions, taking into account the composition of energy purchased from various sources. For the EMEA region, surplus hydropower certificates from the Switzerland region were taken into account in the electricity model. Global gross greenhouse gas emissions in accordance with the DEFRA guidelines for the UK were 344,000 metric tons in 2012; 285,000 metric tons in 2013; and 289,000 metric tons in 2014. When recording data for 2014, minor adjustments to the data for 2012 and 2013 were also included in the analysis.

Full-time equivalents as of December 31, 2014: 17,100 (Switzerland); 9,900 (EMEA); 10,900 (Americas); 7,900 (Asia Pacific).

Informations complémentaires

Neutralité globale en matière d’émissions de gaz à effet de serre

Le Credit Suisse s’engage en faveur de la protection du climat à plusieurs niveaux. En 2006, la banque a franchi une étape importante en devenant la première grande entreprise suisse neutre en matière d’émissions de gaz à effet de serre. En 2010, elle a appliqué ce principe de neutralité en matière d’émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale grâce à une stratégie à quatre piliers. Pour traiter ce sujet au moyen d’outils sectoriels adaptés, le Credit Suisse prend également part à des études et au dialogue sur le changement climatique.

Notre stratégie repose sur quatre piliers

Sa stratégie repose sur quatre piliers: les optimisations opérationnelles, les investissements, le remplacement et la compensation. Autrement dit, elle consiste à réduire la consommation d’énergie de l’entreprise par des optimisations permanentes. Ainsi, la banque investit dans des techniques innovantes peu énergivores pour ses nouvelles constructions et travaux de transformation et fait appel à des matériaux de construction à haut pouvoir isolant. Chaque fois que c’est possible, elle remplace les sources d’énergie traditionnelles par des sources d'énergie renouvelables, comme l’énergie éolienne, hydraulique ou solaire, ce qui a permis de réduire nos émissions de gaz à effet de serre nettes au niveau mondial de près de 9% en 2014 pour atteindre 245 000 tonnes équivalent CO2. L'achat supplémentaire de certificats de réduction d'émission (CRE) nous a permis d'atteindre la neutralité en matière d'émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial.

Credit Suisse's Four-Pillar Strategy

Credit Suisse's Four-Pillar Strategy

Portfolio of Purchased Emissions Reduction Certificates

Portfolio of purchased emissions reduction certificates (ERCs) 2014

Source: Etat 2014