Changer de site

Vous êtes sur le point de changer lieu d'origine d'où vous visitez Credit-suisse.com.

*Le lieu d'origine est défini dans votre navigateur et peut être différent de votre nationalité et/ou de votre domicile.

«Les besoins humains les plus fondamentaux»

«Les besoins humains les plus fondamentaux»

Pour l'économiste Soumitra Dutta, la tendance occidentale au scepticisme face au progrès économique n'est pas un danger pour l'innovation.

Soumitra Dutta (56 ans) est professeur d'économie à l'Université Cornell. Né en Inde, il est coéditeur et auteur de l'Indice mondial de l'innovation (en collaboration avec l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle et l'Insead), coprésident du Global Future Council on Innovation Ecosystems du Forum économique mondial (jusqu'à fin 2019) et membre du Davos Circle.

"La peur de perdre son travail est un élément essentiel de l'incertitude économique en Occident."

- Soumitra Dutta

Oliver Adler, chef économiste pour la Suisse du Crédit Suisse

Soumitra Dutta, les personnes interrogées s'expriment majoritairement en faveur d'une accélération du progrès économique. Comment l'expliquez-vous?

Pour vous répondre, je vais m'appuyer sur la pyramide des besoins du psychologue américain Abraham Maslow, qui hiérarchise les besoins humains. À sa base, on trouve les éléments physiologiques fondamentaux, comme la nourriture et la sécurité. Les besoins sociaux, tels que l'amour, l'estime et l'épanouissement personnel, sont classés aux niveaux supérieurs. Une économie forte permet de couvrir les besoins humains les plus fondamentaux.

Dans la quasi-totalité des pays sondés, l'électromobilité est plébiscitée. Pourquoi?

Partout dans le monde, les citoyens accordent davantage d'importance à la durabilité. Pour moi, l'engouement actuel pour les énergies renouvelables est une composante de cette évolution mondiale. Les voitures électriques et autres appareils à commande numérique participent bien évidemment à la transition vers les énergies alternatives. L'enthousiasme de la population pour l'électromobilité peut selon moi être interprété comme un enthousiasme face au progrès des technologies numériques en général. Ces dernières transforment tous les secteurs d'activité et les citoyens considèrent la révolution numérique à la fois comme un immense défi et une opportunité. Ils comprennent que l'avenir économique de leur pays et, par conséquent, leur bien-être personnel sont directement liés au succès de la mise en œuvre de ces technologies.

Dans un contexte de ralentissement du progrès économique, la délocalisation est la principale préoccupation des sondés, surtout dans les pays industrialisés.

L'essor des pays émergents, notamment lorsqu'ils sont importants – comme la Chine –, est source d'inquiétude en Europe et en Amérique du Nord, où les citoyens redoutent la délocalisation de leurs emplois, comme c'est déjà le cas dans l'industrie manufacturière, par exemple. La peur de perdre son travail est un élément essentiel de l'incertitude économique en Occident.

Les pays qui aspirent le plus au progrès économique sont le Brésil, la Chine et l'Afrique du Sud. Aucun pays européen ou d'Amérique du Nord ne figure dans les 7 premières places du classement. L'innovation risque-t-elle de décliner dans ces pays?

À court terme, je ne pense pas, car ces pays disposent d'institutions fortes, d'excellentes universités et d'un capital humain considérable. Ils attirent également des talents et des capitaux des quatre coins du monde. Il faudra encore beaucoup de temps pour que le niveau de vie des habitants des pays émergents rattrape celui des Occidentaux, même en Chine.

Si vous pouviez arrêter ou accélérer une tendance conjoncturelle, laquelle serait-ce?

J'accélérerais la mise en œuvre de technologies numériques ou le passage à l'électromobilité. La transition numérique a lieu partout autour de nous et les entreprises et États leaders dans ce domaine tireront leur épingle du jeu dans le monde numérisé de demain. Cette transformation peut également contribuer à plus de durabilité.

Informations supplémentaires