Changer de site

Vous êtes sur le point de changer lieu d'origine d'où vous visitez Credit-suisse.com.

*Le lieu d'origine est défini dans votre navigateur et peut être différent de votre nationalité et/ou de votre domicile.

Photo of flying figures

Portrait d’un champion. Roger Federer et Ugo Rondinone

«Je pense que faire partie du processus a été quelque chose qui m’a vraiment enthousiasmé.»

Roger Federer

Anchor: cloudsix

Comment Roger Federer est devenu Cloud Six

Combien de dimensions Roger Federer connaît-il? L’athlète accompli accepte volontiers de se faire simplement appeler «Cloud Six», laissant l’art parler de lui-même. Roger Federer a fait le grand saut en passant de spectateur à acteur, en participant à la création «burn shine fly» d’Ugo Rondinone, une installation présentée à la Biennale de Venise de l’année dernière.

…«J’ai eu l’idée des corps volants il y a peut-être trois ou quatre ans et j’ai ensuite été inspiré.»

Ugo Rondinone a été fasciné par les trapézistes qui donnent l’impression de voler. L’œuvre s’est clairement imposée à lui lorsqu’il a été invité par la Scuola Grande à réaliser une installation artistique dans une église. «Cela m’a paru logique qu’ils soient dissimulés sous forme de nuages.»

Roger Federer, passionné d’art de longue date, a accepté de participer à cette installation artistique secrète et ambitieuse.

Roger Federer Cloudsix Concept
En consultant les vidéos et/ou podcasts sur cette page, vous acceptez que le Credit Suisse communique votre adresse IP complète à YouTube et/ou SoundCloud afin de vous permettre de visionner ou d'écouter le contenu hébergé sur ces plates-formes. Ces plates-formes tierces ne sont pas exploitées ou surveillées par le Credit Suisse. Votre adresse IP et toute autre donnée personnelle collectée, traitée ou stockée par ces plates-formes tierces seront soumises à leurs propres politiques de confidentialité, et le Credit Suisse ne sera pas responsable de leur traitement des données personnelles.

Suspendu au plafond, le visage, les mains et les pieds recouverts de matériau de moulage léger, exposant son corps au public, dans le plus grand anonymat… «Cloud Six». Cette expérience a suscité des sentiments divers chez Roger Federer: «Tu te sens vulnérable. Tu te sens… bien. Et pas bien parce que… tout le monde te regarde…»

Pour Roger Federer, la possibilité de plonger plus profondément dans l’esprit de l’artiste, tout en sortant de sa zone de confort, était une opportunité qu’il ne pouvait pas laisser passer. «Et c’est une expérience très différente, bien sûr. Le simple fait de parler avec lui et d’admirer son œuvre n'est pas la même chose que d’en faire partie et de travailler avec lui.»

Roger Federer Cloudsix Creation
En consultant les vidéos et/ou podcasts sur cette page, vous acceptez que le Credit Suisse communique votre adresse IP complète à YouTube et/ou SoundCloud afin de vous permettre de visionner ou d'écouter le contenu hébergé sur ces plates-formes. Ces plates-formes tierces ne sont pas exploitées ou surveillées par le Credit Suisse. Votre adresse IP et toute autre donnée personnelle collectée, traitée ou stockée par ces plates-formes tierces seront soumises à leurs propres politiques de confidentialité, et le Credit Suisse ne sera pas responsable de leur traitement des données personnelles.

«C’est un signe universel qui peut être compris par tout le monde. En entrant dans l’église, vous voyez immédiatement… ces corps volants dissimulés sous forme de nuages… Votre réaction est directe.» Les sept corps qui volent dans cette installation minutieuse inspirent le respect par leur grâce et leur sentiment d’appartenance. «…je pense que les étoiles se sont alignées au bon moment pour nous deux, et je pense que nous sommes tous deux très heureux d’avoir terminé ce projet. Je pense que c’est très réussi. Nous attendons maintenant de découvrir la réaction du public», dit Roger Federer en découvrant l’installation pour la première fois.

Roger Federer Cloudsix Installation
En consultant les vidéos et/ou podcasts sur cette page, vous acceptez que le Credit Suisse communique votre adresse IP complète à YouTube et/ou SoundCloud afin de vous permettre de visionner ou d'écouter le contenu hébergé sur ces plates-formes. Ces plates-formes tierces ne sont pas exploitées ou surveillées par le Credit Suisse. Votre adresse IP et toute autre donnée personnelle collectée, traitée ou stockée par ces plates-formes tierces seront soumises à leurs propres politiques de confidentialité, et le Credit Suisse ne sera pas responsable de leur traitement des données personnelles.
Anchor: preview

Documentaire

Roger Federer Preview
En consultant les vidéos et/ou podcasts sur cette page, vous acceptez que le Credit Suisse communique votre adresse IP complète à YouTube et/ou SoundCloud afin de vous permettre de visionner ou d'écouter le contenu hébergé sur ces plates-formes. Ces plates-formes tierces ne sont pas exploitées ou surveillées par le Credit Suisse. Votre adresse IP et toute autre donnée personnelle collectée, traitée ou stockée par ces plates-formes tierces seront soumises à leurs propres politiques de confidentialité, et le Credit Suisse ne sera pas responsable de leur traitement des données personnelles.

Transformation 

Scuola Grande San Giovanni Evangelista

Fondée en 1261, la Scuola Grande San Giovanni Evangelista présente aux visiteurs la longue et riche histoire de la ville de Venise.

Protégée par un portail en pierre sculptée par le sculpteur vénitien Pedro Lombardo, dans la cour Campiello, la partie «shine» est représentée par la sculpture d’un soleil de cinq mètres de diamètre, avec des branches en bronze.

«La sculpture du soleil n’est pas seulement une recherche sur le potentiel changeant de la sculpture à la fois en tant que support physique et lieu d’un discours culturel riche sur l’art, mais représente également la célébration de la vie: les saisons et les rythmes, les plantes et les pierres, avec lesquels nous partageons la planète et notre propre vie sauvage», explique Ugo Rondinone.

Scuola Grande San Giovanni Evangelista

Après avoir franchi le seuil de l’église, le visiteur découvre la partie «volante» de l’installation, composée de sept sculptures de taille humaine, qui donnent aux spectateurs la sensation que ces corps volent dans les airs, dissimulés sous forme de nuages. Symboles de rêves et d’éternité, ces nuages humains semblent défier la gravité, remontant jusqu’à la coupole de l’église, vers les anges volants peints à la Renaissance par l’artiste italien le Tintoret. Et l’un de ces nuages n’est autre que Roger Federer.

Puis, partant de l’église, l’installation mène directement aux cierges, la dernière partie de l’installation, intitulée «burn». «Comme notre vie, qui forme une boucle. …il y a un début et une fin …et je me demande si les gens ressentiront cette sorte de progression. De quelque chose d’ordinaire, comme un cierge. À quelque chose d’extraordinaire, comme un soleil. Puis à quelque chose d'éthéré, comme ces corps transformés en nuages», s’interroge Ugo Rondinone.

«Il faut faire preuve de courage dans les moments les plus difficiles.»

Roger Federer

  

Courage to explore the unknown

  

Le courage d’explorer l’inconnu

Ugo Rondinone a qualifié la participation de Roger Federer à «burn shine fly» de courageuse, une qualité dont celui qui a remporté 20 tournois du Grand Chelem sait quelque chose. «Je pense vraiment qu’il faut beaucoup de courage pour avancer sur un court de tennis sous le regard de milliers de personnes», explique-t-il. «Jouer pour sa famille, pour son pays. Il faut être très courageux.» La réalisation de la pièce a été un véritable défi physique. Roger Federer s’est retrouvé suspendu à un harnais, le visage et les oreilles entièrement recouverts d’une sorte de matériau de moulage léger. «Sur le court, j’ai ma raquette, qui est un peu mon marteau de Thor», dit-il. «Mais en sous-vêtements, suspendu à un harnais, c’est une situation très différente.» Ce cadre était totalement nouveau pour Roger Federer, qui a plongé dans ce projet, faisant entièrement confiance à l’artiste. À propos de Ugo Rondinone: «Je lui ai dit que, même si j’avais mal au dos ou que je me sentais mal à l’aise sous le moule, ou peu importe la situation, je prendrais toujours le temps pour m’assurer que le projet se déroule parfaitement.»

  

L’engagement envers une histoire

Le travail acharné et le dévouement «m’ont aidé à devenir le meilleur joueur que je pouvais être», explique Roger Federer. Même au cours des longs mois de rééducation qui ont suivi son opération du genou, il a toujours essayé de voir le verre à moitié plein. «Je suis une personne très positive, et ce n’est vraiment pas le moment d’être négatif, parce que, en réalité, je suis très heureux dans ma vie en général… Je pense que quand vous avez 40 ans et que vous faites des tournois comme moi depuis 20 ans et que vous avez l’opportunité de travailler avec quelqu’un comme Ugo Rondinone, c’est vraiment excitant, car cela vous sort de votre routine et vous propulse dans un autre monde, dans un univers dans lequel vous êtes peut-être moins à l’aise. L’art est un monde nouveau pour moi et j’ai encore beaucoup à apprendre… Le monde de l’art est vraiment fascinant. Je veux en savoir plus parce que je suis une personne de nature très curieuse.» - Roger Federer

  

Commitment to a story

  

Roger Federer Ugo Rondinone

  

Ugo Rondinone

Un artiste contemporain qui pense que l’art commence là où s’arrête les mots

Ugo Rondinone est un artiste né en Suisse et installé à New York qui travaille sur différents supports et qui est connu pour ses peintures et sculptures contemporaines. Il est né en novembre 1964.

Ugo Rondinone est largement connu pour son immense œuvre temporaire de Land Art appelée «Seven Magic Mountains» (2016-2021), sept totems peints de couleurs fluorescentes composés d’un empilage de pierres de la taille de voitures, mesurant 9,8 m de haut.

  • En savoir plus

La collection d’art du Credit Suisse a près de 50 ans

Credit Suisse Art Collection

Reto Leibundgut, Scent of Matter, 2010. Wall relief (detail). © The artist and Credit Suisse Collection.

1975

Année de création

10 000

Œuvres d’art

250

Bâtiments exposant des œuvres d’art

Beaux-arts Conserver, collectionner, commissionner.

«La collection est un engagement intellectuel pour la banque, et non un investissement en capital. Nous consacrons beaucoup d’énergie à exposer les bonnes créations au bon endroit. Il est également important pour nous de considérer tous les supports artistiques. Bien sûr, il est plus facile d’accrocher des tableaux ou des œuvres papier sur les murs d’une salle de réunion, mais nous voulons explorer toute la gamme et exposer des sculptures, des vidéos et des installations.»

André Rogger, responsable de la Collection du Credit Suisse, dans un entretien avec le journal économique Handelszeitung (2017)

  

Upcoming exhibitions